Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par pierre thévenin

Num-riser0010.jpgCopé l'avait annoncé dans un livre : finie « la langue de bois ».Il avait juste oublié de préciser qu'elle  serait remplacée par « les éléments de langage ». Mais cette substitution n'était pas facile  à prévoir.

Personne ne peut dire où ni comment naissent la plupart de ces mots et expressions qui sont répercutés de perroquet en perroquet et qui, en principe, ne durent qu'un temps.

Autre exemple : il y a  vingt ou trente ans, on disait toujours « au niveau de ». Maintenant, c'est « en termes de ». 

D'autres ont la vie beaucoup plus dure : il y a longtemps que  les gens qui veulent témoigner de leur niveau socio-professionnel  ne « résolvent » plus les problèmes mais  les « solutionnent ». De la même façon qu'ils se « positionnent ». Idem pour les musiciens, les vrais, que l'on reconnaît au fait qu'ils n'ont pas de « matériel » mais du « matos ».

Il s'agit bien d'un psittacisme qui n'apporte rien à la langue et aurait plutôt tendance à l'appauvrir (il est vrai qu'en linguistique la loi du moindre effort est reconnue). 

Les gens des médias contribuent d'ailleurs  souvent à véhiculer ces expressions. Je pense à Yves Calvi à qui rien de ce qui est dans l'air ne saurait échapper et qui, un jour, après avoir  dit malencontreusement « finalement », s'est empressé de rectifier : « in fine » (comme s'il avait proféré une obscénité).

L'origine de certains mots passe-partout est connue : « pragmatisme » a pris son essor lors de  la visite de Kadhafi à Paris en 2007 (au début, « realpolitik » a pratiquement fait jeu égal avec lui  mais, comme ce n'était pas un anglicisme, ça n'a pas tenu).  Le chanoine aura au moins laissé  autre chose que des dettes. Ceci dit, il serait étonnant que l'on s'en souvienne dans les siècles des siècles.

Les tics qui m'agacent le plus sont « machin « de chez » machin » (on a tellement d'adverbes pour exprimer la même chose!) et « ça le fait » qui n'arrive pas à détrôner « c'est cool » (évidemment, là; c'est un anglicisme).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article