Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Le Japon sera bientôt entré dans la modernité. Dans certains lycées, les jeunes avaient droit à un quota de trois éternuements par heure sous peine de sanction. Eh bien, une réforme est en cours et les marchands de poivre peuvent se frotter les mains.

Lundi 4 novembre : une curieuse émission d' ARTE REGARDS : de jeunes Allemands, Polonais et Russes sont réunis dans un camp de vacances très particulier, en Pologne, dans un cimetière de la Wehrmacht dont ils entretiennent les sépultures. Il paraît que c'est bon pour la paix. Qu'ils passent quelques semaines ensemble pour apprendre à se connaître, pour échanger sur la guerre et le reste, très bien, rien à dire. Mais pourquoi le choix de ce lieu et de cette activité ? Plutôt que de s'occuper d'un cimetière militaire, ne pourraient-ils pas, par exemple, édifier une stèle où ils inscriraient, dans leurs trois langues, quelque chose comme GUERRE À LA GUERRE (que l'on peut lire sur les quelques monuments aux morts pacifistes de chez nous) ?

Nos compatriotes sont encore plus bizarres : beaucoup sont vent debout contre le port du voile et, à côté de ça, on laisse applaudir sans réagir un membre de la Préfecture de Police de Paris lors des attentats du 11 septembre. Avec le résultat que l'on connaît.

Lorsque je parle de chanson dans les coups de gueule, c'est mauvais signe. Ma cible d'aujourd'hui se fait appeler Philippe Katerine. Il est interviewé dans Télérama. Je précise que Valérie Lehoux n'y est pour rien. C'est un dénommé Jacques Morice qui s'en charge. Je vous livre un petit extrait de l'entretien : “ Brassens, en revanche, toujours pas de plaisir à l'écouter. Je trouve ça affreux musicalement. Les mélodies sont jolies, mais je trouve qu'il chante le jazz de façon militaire. Pour moi, c'est curé et bidasses. Ce n'est pas définitif, je suis prêt à ouvrir la porte. Mais je n'ai pas trouvé la clef.”

Brassens pioupiou et cureton, je n'y avais jamais pensé. S'il veut la clé, il n'a qu'à écouter “Le mécréant” ou “La guerre de 14-18 ”. Dans une interview précédente, il disait que la littérature tuait la chanson. Avec lui, au moins, la chanson ne risque rien. Je l'ai un peu écouté, surtout un morceau qui s'intitule “Stone avec toi” dans lequel, en un peu plus de 4 minutes, il chante 33 fois “Je suis stone” avec une voix tout à fait quelconque. Quant aux mélodies...

Blanchard de son véritable patronyme, il a choisi Katerine à cause de Deneuve (allez savoir pourquoi), avec un K pour que ça fasse plus masculin.

Procès du Mediator ( “Le Canard”) : défilé de 11 témoins à décharge, la plupart venus des USA, tous payés par Servier. Un avocat des victimes a demandé à chacun combien il a été rémunéré pour sa déposition : ça va de 600 euros l'heure à 300 000 euros (pour Jean-Pol Tasssin, ex-directeur de recherche à l'INSERM) entre 2011 et 2019. Quand la présidente a projeté la photo d'une valve cardiaque, l'un des "experts" a été tout à fait incapable de l'identifier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article