Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Élizabeth Warren, sénatrice démocrate et possible adversaire ( et même probable puisqu'elle devance désormais Biden ) du petit-fils de clandestin à la présidentielle 2020, a des origines amérindiennes et l'a prouvé avec son ADN. C'est pour cette raison que ledit petit-fils ( vous savez, celui qui veut construire un mur entre le Mexique et le Colorado ) la surnomme Pocahontas. Et lui, avec son ascendance, si on l'appelait Angela ?

A l'occasion du 30° anniversaire de la chute du Mur de Berlin, on revient sur le dopage d'État qui a permis à la RDA d'être le troisième pays, en matière de sport, derrière les USA et l'URSS ( ils n'allaient quand même pas passer devant la grande sœur !). C'était à l'insu du plein gré des sportifs. Jutta Gottschlak, championne de natation, témoigne : on lui donnait 10, 15 ou même 20 comprimés au bord du bassin en lui affirmant que c'étaient des vitamines qui l' aideraient à ne pas tomber malade et à supporter l'entraînement. Beaucoup ont ensuite développé des cancers, des maladies cardio-vasculaires, des insuffisances hépatiques. Heidi Krieger, lanceuse de poids, a même changé de sexe à cause de ces “ vitamines ” et  s'appelle désormais Andreas Krieger. Un petit souvenir personnel. En 68, pendant les JO de Mexico, j'étais étudiant à Berlin-Est. Tous les soirs, nous regardions les épreuves et je me rappelle une autre lanceuse de poids, Margitta Gummel, qui avait battu le record du monde. A la télé, on l'a vue un nombre incalculable de fois en duplex avec son mari, resté en RDA, qui, tout aussi ému qu'elle, la félicitait pour sa performance. Et Margitta de pleurer systématiquement, croyant en toute sincérité qu'elle ne devait son extraodinaire prestation qu'à ses propres qualités. Heureusement que ce dopage d'État, c'est fini et bien fini. Comment ? Vous avez dit Poutine ?

Poutine, justement : dans ARTEREGARDS du lundi 11 novembre : on a vu pourquoi  un opposant n'a pas pu être candidat aux élections locales à Saint-Petersbourg : un dénommé Pawel qui a vainement cherché à rencontrer le président de la commission des investitures. Au siège, celui-ci était absent. Le candidat à la candidature a fini par le dénicher mais là, des gros bras lui ont barré le passage. Il peut quand même s'estimer heureux d'avoir eu la vie sauve. Rappelons que le parti du Mammuth's friend s'appelle « Russie unie ».

Vatican : l'argent de la quête souvent détourné pour investir dans la pierre, et sur cette pierre ils bâtissent depuis longtemps … leur patrimoine. Ils vont utiliser également une partie de ce fric pour dédommager les victimes d'agressions sexuelles. S'il suffit de payer pour solde de tout compte, avec le pognon des fidèles, ce n'est pas demain la veille que les ratichons vont laisser les mômes tranquilles.

J'aime beaucoup, j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, la bande de Charline Vanhoenecker qui sévit chaque après-midi sur FRANCE INTER, dans “ Par Jupiter ”. Or, le mercredi 5 novembre, elle a parlé de grenouilles qui croassaient et gênaient les voisins. On lui pardonne volontiers mais, même en Belgique, ce sont les corbeaux qui croassent alors que les batraciens se contentent de coasser..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article