Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Qu’il fut heureux l’Amant, quand il obtint
Que sa minette une femme devint !
Il en est fou, la caresse , la flatte,
Baise la main qui venoit d’être patte ,
Et sa fureur jusqu’à l’excés parvint.

Il l’épousa ! voyons ce qu’en advint.
La Femme un tems son naturel retint.
L’Epoux ravi ne croit plus voir sa chatte :
Qu’il fut heureux !

Mais la souris sur le plancher survint :
L’Epouse chatte en ses bras ne se tint.
Saute du lit, court, et grimpe à la natte ;
Fait par ce trait que son génie éclate.
Pour l’en punir chatte elle redevint.
Qu’il fut heureux !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article