Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

rassembler les peaux aimées
couverture sur mon lit
le plafond rougira de jalousie
les réveils disparaîtront
des plus d'heures et des merveilles
à répandre 
le sortilège de vos mains sur moi
j'égrenais vos doigts Marie
comme un chapelet 
dans ce bus, vous en souvenez-vous ?
nous rentrions vers Alésia
terre de notre bataille
vous avez été toutes les femmes
ce jour-là, vous avez même souri
vous en souvenez-vous ?
les saisons tournent
et la terre appelle à rentrer
dans ce métro, la légende continuait 
réveiller les années dormeuses et dire que 
je vous aime
mais les saisons tournent
et le temps 
ne se souvient plus de nous
j'ai revu l'araignée que vous aviez décroché 
de mon chapeau
vous en souvenez-vous Marie ?
elle vit du côté d'un quai de Seine
elle vous salue
déranger l'insecte et vivre au creux des pierres
rassembler votre peau la nuit
couverture sur mon corps
et faire rougir le plafond

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article