Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Pour achever cette mise à l'honneur de Carole Dailly que vous avez été nombreux( ses ) à suivre tout au long de ce mois de juillet, Carole nous fait le plaisir de nous offrir des extraits de son recueil ( inéidt )  " Le geste de la douceur "...Un présent poétique pour les lecteurs et lectrices du blog à découvrir ce samedi ...

 

La grisaille s’est saisie du jour

L’esprit est rentré au-dedans

Est passé, avec elle, hors du temps

Et au seuil, l’immensité retournée

 

C’est une marche

Au rendez-vous d’un recueillement

Peut-être

Au rendez-vous d’un appel

Ancien

Premier

En mouvement, même infime,

Au plus près,

A l'instant revenu par le lien du silence

 

Le chemin parcouru avec le silence

 

Quelquefois et d’eux-mêmes,

Les pas s’arrêtent

Et la main de palper la terre, l’écorce, l’air

Tout l’être de sentir

 

Et puis d’eux-mêmes les pas reprennent

Le chemin parcouru avec le silence

- tenu au bras comme son amoureux-

 

Et soudain, la vie montée d’un cran

Cœur espace

Et, pour un souffle de plus,

Ou simplement plus ample,

Se fondrait avec le ciel

 

Se fondrait avec le ciel,

S'ouvrirait avec lui

Avant de se revenir

 

Cœur foyer

Feu sacré

Âtre de chair

Cœur foyer,

Pour l'heure mouillé de larmes

Pour un souffle de plus

 

Pour un souffle plus ample

Se détacher

S’ouvrir avec,

Avant de se revenir,

Et de redevenir

Ce qui tient dans une main

 

C'était vital

Prendre les lèvres pour des mots

 

Ecouter le souffle

Le silence entre les peaux,

Ses inflexions de langue autre

 

Prendre l'espace entre les corps

Pour la couverture du matin

Un texte tout entier

Avec ses silences

Un accueil

Une voile au vent

Levée à mains nues

 

Un nouveau jour

Un nouveau-né

Suivre le mouvement

Sortir et crier

À pleins poumons

-On a su le faire une fois-

 

Ce cri du guerrier

Qui a osé la fragilité

-Au moins une fois-

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article