Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

ce verre de vin 
qui fait de trop dans ma mémoire
je ne pense pas être meilleur 
ou moins bon que toi
j'ai moi aussi des saloperies 
qui me hantent
et j'essaie malgré tout
de me regarder dans la glace le matin
les gens que j'aime 
je les compte sur les doigts d'une main
et ça me suffit
tu vois, aujourd'hui, il fait beau
la musique est sur la place de la Mairie
mon amoureuse est partie faire un tour
moi, trop fatigué, mes jambes ne suivent plus
trop de saletés dans la semaine
des kilomètres de vieilles et de vieux
j'emmagasine des territoires insalubres 
avec vues sur décharges
alors la musique...
ce verre de vin 
qui fait du bruit dans ma mémoire
je suis fatigué
j'ai dû prendre de l'âge 
depuis quelque temps
le temps ne me reconnaît plus
et les rivalités des femmes et des hommes
me fragilisent 
je sais, je deviens vieux
les saisons avancent et mon tombeau se creuse
j'aurai voulu avoir un cœur de pierre
et ne pas aimer
et soumettre les corps qui se sont laissé faire à mes mains
à de terribles convulsions
ce verre de vin 
qui coule encore dans ma gorge
je suis un voyageur semaine
j'emprunte des chemins 
qui m'emmène vers Marie
je ne crois pas en dieu
mais aux seins de Marie
un jour, je te raconterai...
le verre de vin
qui dans son absence me soûle
comme un vieux sans sa canne
je suis fatigué
la nuit ne m'accorde aucun répit
à trop vouloir le bonheur pour tout le monde
et moi
qui ne pense qu'à un verre de vin
dans un café bar
au fond de la salle
loin des gens et de toi...
Aimez-vous les uns les autres, qu'il disait le fils de Marie
qu'il disait le fils de Marie...
demain je porterai un bouquet de fleurs 
sur la tombe de mon père
et je lui parlerai
il y a longtemps qu'on s'est pas parlé tous les deux
à la tienne Papa 
et ces verres de vin 
qui font de trop dans ma mémoire

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article