Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

On nous parle de plus en plus de la préservation des espèces et je voudrais rendre justice à  un grand précurseur. Il était à l'Académie française, il s'appelait Michel Droit et, entre deux interviews de Mongénéral au coin du feu, il allait chasser le pachyderme outre-Méditerranée. Comme Giscard.  Et il a continué longtemps après le « bal tragique à Colombey » ( ainsi qu'on l'avait écrit dans « Hara Kiri », l'ancêtre de « Charlie » ). Or, un jour de 1989, il a abattu un de ses compagnons. Accidentellement, paraît-il : son flingue aurait dévié ( plutôt à hue qu'à dia quand on connaît le bonhomme qui n'avait pas usurpé son patronyme). N'empêche, fortuitement ou non, il a préservé la vie de plusieurs éléphants en dézinguant un de leurs tueurs. On l'a, hélas, bien oublié (qui se souviendra de Finkielkraut dans 30 ans, d'autant que lui n'a  dessoudé personne ?). On devrait lui élever un monument avec comme inscription :      À MICHEL DROIT LA BIODIVERSITÉ RECONNAISSANTE.  Disparu en 2000 (de mort naturelle), il a peut-être inspiré  le parti animaliste. Créé en 2016 et déjà présent aux dernières législatives (1,1 %), celui-ci a obtenu 2,18% aux Européennes. Plus que « les patriotes » de Philippot (0,65%) et « Alliance jaune » de Francis Lalanne (0,54%) réunis. 

                  

Dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 mai, vers 1 heure du matin, des Gilets jaunes ont réveillé à grands cris  Marlène Schiappa. Si ça se trouve, son paternel Jean-Marc, membre du comité de soutien de La France Insoumise, était dans le coup.
 

Le premier communiant veut tout remettre à plat chez les Républicains. Pourquoi faire  puisque la mise à plat, les électeurs s'en sont chargés ?  Le revenant Bismuth, à l'annonce des résultats, a téléphoné à ses « amis » politiques (pas à Juppé qui, au Conseil Constitutionnel, a rejeté sa demande de « blanchiment » dans l'affaire Bygmalion) pour leur faire la leçon : «Écoutez, les gars, vous devez prendre vos responsabilités. Si vous ne bougez pas, ce sera

l'extinction du parti. Ce n'est pas tenable pour Wauquiez. Bellamy ne correspondait pas à notre droite LR, celle du parti que j'ai fondé. Je ne pouvais pas soutenir publiquement quelqu'un  qui avait pris position contre l'IVG et qui s'est félicité du jugement de la cour d'appel sur l'affaire Lambert. Aujourd'hui, il n'y a plus de droite . »  Pour la sauver, le pauvre va se sentir obligé de lui refaire don de sa petite personne, bien qu'il n'en ait évidemment aucune envie. 

Autre nain : Valls, qui, selon ses dires, devait être la grande surprise des municipales catalanes, échoue à  Barcelone. Il paraît qu'il a fait une campagne trop à droite. C'est surprenant venant de quelqu'un qui a été petit vizir d'un gouvernement de gauche et qui a, ensuite, rallié Zeus.

Alain Delon, à peine récompensé par sa Palme d'honneur à Cannes, va s'installer en Suisse. . Mais je vous rassure, ce n'est pas pour des raisons fiscales.

 
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article