Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

 

Parmi les pubs diffusées à la télé, on peut voir un message de prévention contre les microbes et particulièrement celui de la grippe : un jeune homme jette négligemment son mouchoir à côté d'une poubelle dans la rue. Flanqué de sa génitrice, un petit garçon le ramasse. La mère s'en aperçoit avec un temps de retard, ramasse le mouchoir et frotte vaguement la main de son petit bout. Pourquoi n'a-t-elle pas vu plus tôt ce que faisait celui-ci ? Parce qu'elle était en train de téléphoner, pardi !

Le cave du Vatican a organisé 4 jours de débat sur la pédophilie paroissiale. Ce qu'en pense François Devaux, victime de Preynat et fondateur de « La parole libérée » : Ce ne sont que des vœux pieux ( rien d'étonnant venant d'un pontife ). « Le pape pense qu'il peut s'en sortir en évitant de prendre les décisions qui s'imposent », a-t-il déclaré à « Libération ». Sans doute François aurait-il trop de curés et de Monseigneurs à destituer. Et puis, que voulez-vous y faire ? Tout ça, c'est l'œuvre du diable. Vade retro, fumier ! Bref, les réunions auraient accouché d'une souris.

À ce propos, des nonnes engrossées par des ecclésiastiques n'ont, quant à elles, pas accouché du tout (« C politique » du dimanche 24 février ). On a cherché à étouffer les scandales en usant de l'IVG. ( comme les SS ? ) Jusque-là, on n'en parlait pas mais d'anciennes religieuses brisent l'omerta, comme l'Allemande Doris Wagner, désormais mariée, qui affirme avoir été violée par le supérieur de sa communauté à Rome, puis harcelée par un autre ratichon qui avait demandé à être son confesseur.

Mardi 5 mars, une émission d'ARTE, « Le monde en face », à 20 h 50, traite le sujet. Nous en reparlerons.

 

Dans un livre consacré au « patron », comme dirait Benalla, Patrick Rambaud, qui avait déjà éreinté Bismuth dans plusieurs ouvrages, parle de l'éducation dispensée par les Jésuites qui expliquerait le « en même temps » et mentionne une blague lyonnaise des années 50 : « un père jésuite, très poli, demande son chemin à un passant, lequel lui répond : Oh vous ne trouverez pas , mon père, c'est tout droit ! »

Reçu dans l'émission d'Ali Baddou, « C l'hebdo », le samedi 23 février, Finkielkraut a commenté les agressions verbales dont il avait été victime de la part de Gilets jaunes. J'avoue que je n'ai rien compris à ses explications. Et je ne suis pas le seul : sur le plateau aussi, régnait une certaine perplexité. Est-ce que lui-même, d'ailleurs, se comprenait ? Il a été attaqué en tant que juif mais pourquoi a-t-il traité l'initiative de « Touche pas à mon pote » de dérisoire », d'attitude à la Dupont Lajoie ( alors que ce serait plutôt le contraire ) ? Selon lui, les antisémites seraient les antiracistes. Ah bon ?

Chez nous, la jeunesse se rallie peu à peu au mouvement pour la planète initié par la Suédoise Greta Thunberg, dont j'ai déjà parlé il y a quelques coups de gueule. Une grève est prévue pour le 15 mars.

Dans la série « On s'en fout » : Télérama : « Chiara Mastroianni et Benjamin Biolay en couple … dans le prochain film de Christophe Honoré ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article