Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Impasse des amours cour des miraculés

En passant sans me voir...quand même vous passez

Le tableau est moins noir le ciel un peu moins gris

Impasse des amours loin des verts paradis

Impasse des amours quand vous nous visitez

Éperdument j'espère vous voir me regarder

Et de chants avinés de tournis en taudis

Pour railler vos absences je penche sur mon cubi

 

Eratum Eratum Erato

Inspirez ! moi j'aspire au goulot

Eratum Eratum Erato

Inspirez ! c'est à boire qu'il me faut

 

Impasse des amours cour des court-circuités

Exaspérant je pense vos sens exacerbés

J'y incline et j'y penche j'y reste car le prix

De votre indifférence suit le cours du cubi

Impasse des amours fin cuit j'ai gargouillé :

" Ma Dâme ! tes lunettes noires te vont très bien o...tées. "

Sans lunettes et sans fard ma Dâme sans kôhi

Impasse des amours que vos yeux sont jolis.

 

Eratum Eratum Erato

Inspirez ! moi j'aspire au goulot

Eratum Eratum Erato

Inspirez ! c'est à boire qu'il me faut

poème mis en musique et interprété par Claude Graziano

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article