Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

dans la rue éclairée par le crépuscule

entre les cours où chante la connaissance morose

et les champs sombres sur lesquels crie un corbeau

un petit chien est tiré par une chaîne tendue.

le garçon qui le traîne à l’air d’un avenir aveugle

les yeux aigus comme un jugement il porte dans son cœur la décision

et sa tête est déliée comme l’horizon

il est absent comme ce qui va le tromper

brillant comme la lumière qu’on connaît une seule fois

il emmène le long de la pente des ténèbres le chien

qui grogne contre l’obscurité et déteste.

mais la raison est au-dessus des deux

de celui qui a commis des crimes mineurs

et celui qui tient la laisse

à aucun des deux

la mesure n’est donnée

aucun ne gère l’aboiement contre l’inconnu

aucun ne respire les motifs dont il se souvient

et personne ne sait ce qui est en gestation.

la raison sombre règle les comptes

ce qui arrivera arrivera dans la foi

que le danger est au-delà de la connaissance

que la voie de la mort est celle de la naissance du diable

et que la voie de l’amour s’ouvre en titubant

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article