Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Une semaine riche en rebondissements : 

D'abord, MBappé, qui a laissé entendre qu'il allait peut-être quitter le Qatar Saint Germain la saison prochaine pour rejoindre le Real Madrid et qui, finalement, s'est ravisé. Ouf, on respire !       

Et puis Vincent Lambert dont on a d'abord arrêté les soins avant de les reprendre le soir même sur décision de la Cour d'Appel. Une grande victoire pour ses parents et leurs avocats qui ont exulté comme s'ils avaient gagné la Coupe du Monde. Ils croient peut-être que le Christ va revenir et nous refaire le coup de Lazare!       Exceptionnellement, j'ai regardé « C dans l'air », le mardi 21, qui traitait de cette affaire Lambert. Parmi les invités il y avait l'inévitable Christophe Barbier qui parle sur tout mais n'a  rien à dire sur rien. Les autres étaient plus à leur place mais ce qui m'a frappé, c'est qu'on a fait de ce

drame une affaire de famille en abordant tout juste, grâce à une question de téléspectateur en fin d'émission, les motivations religieuses alors que c'est, à mon sens, le cœur du problème : les parents appartiennent en effet à la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, fondée par un certain Monseigneur Lefebvre en 1970  et qui flirte notoirement avec l'extrême droite.  Même le cave du Vatican où, naguère, les Lefebvristes n'étaient pourtant pas, c'est le cas de le dire, en odeur de sainteté, a ramené sa fraise pontificale en demandant de ne pas céder « à la culture du déchet ». Qu'en termes élégants ...

 

Selon le ministre Didier Guillaume sur FRANCE INFO, le mardi 21 : la France va stopper l'utilisation du glyphosate en 2020 ( enfin, en principe : ça, c'est moi qui le rajoute ) et elle sera la première à le faire. On est … on est.. on est les champions !
 
Coup de cœur pour un coup de gueule : dimanche 19 mai, FRANCE 2 a diffusé « Moi, Daniel Blake », de Ken Loach, Palme d'Or à Cannes en 2016. Pour ceux qui ne l'ont pas vu, c'est l'histoire d'un presque sexagénaire doublement blessé : cardiaque, donc dans l'impossibilité de travailler, et mis au ban de la société par une machine administrative dépourvue, comme il ne se devrait pas, de tout sentiment. Les employés auxquels Daniel s'adresse pour

obtenir une aide voient en lui un parasite, un assisté, comme diraient le premier communiant et le Président réunis ( et d'autres aussi, hélas ) Il faut dire que ce con-là, au lieu de traverser la rue pour trouver du taf, vient en aide à une jeune femme rencontrée au Pôle Emploi local. Entre eux naît une formidable amitié, rien de plus, rien de moins.  À la fin, notre « assisté » succombe à un infarctus.   « Moi, Daniel Blake » : un pur chef d'œuvre !
 

 

Pendant l'hommage aux deux soldats tombés au Burkina Faso, Zeus a mis la main sur l'épaule de la maman d'Alain Bertocello, Main que l'intéressée a repoussée. Au dire de son époux, elle avait l'épaule fracturée et puis, apparemment, il n'y avait pas de pellicules sur ses vêtements. Manque de bol pour le Président qui n'avait aucune intention politique en faisant ce geste de pur altruisme.         

D'aucuns trouvent des types comme Tapie ou Balkany marrants ( le premier a dit, par exemple, que les toubibs lui donnaient moins de temps à vivre  que les juges ). S'ils faisaient profession de  bateleurs,  d'accord. Mais ce sont avant tout des truands qui ne se contentent pas de jouer un personnage. Et je trouve  leur « humour » surtout nauséabond , insultant vis-vis de tous les Daniel Blake de la terre.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article