Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'aime la pluie, Les pluies, Quand je croyais ne plus pouvoir pleurer Leurs douces larmes Etaient comme sourires Où je sus à nouveau pleurer Instants doux cependant Entre les cils mouillés Je marchais sous elle, Mêlée de tous les chagrins, Réconciliés...

Les petites vignettes vachardes du week-end, régalez-vous ! Mais t'inquiète pas chérie, rien de grave Patoche libéré juste à temps pour se présenter aux municipales ..le pire il sera très certainement réélu ! Un fou de moins...hélas il en reste énormément...

toute proche la mer aux accents nasillards bat sans relâche là-bas l’odeur des mangroves se subtilise derrière le cabanon après un parcours sans fin au pas de la Bête temporelle dont on ne garde qu’une allégorie devenue aléatoire tout risque de s'éclipser...

Approche, je ne vais pas te manger, comme disait le cannibale qui voulait réprimander son fils. Je suis un peu obséquieux, comme disait l’employé des pompes funèbres. J’ai commencé à faire des pipes à 14 ans, comme disait une habitante de Saint-Claude....

Poètes (ses) d'hier ou aujourd'hui mais poètes(ses) toujours, ce mois de novembre vous offre trente poèmes à découvrir, à lire, à aimer, à partager… Connu(e)s, moins connu(e)s, parfois oublié(e)s puissent ces poèmes vous offrir de beaux moments de lecture...

Trois heur’du mat’ mort tout entier, J’suis moins av’nant qu’unn’piol’hantée ! C’est le comptoir qui m’tient debout J’ai l’air d’une épave en chantier… Nuit embrasée par les deux bouts, Plus d’lignes droites… Plus du tout… Trois heur’du mat’en plein été,...

<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 90 100 200 300 400 500 > >>