Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le regard que portait Chabrol sur l'humaine nature me manquera, bien que sa causticité me semblât ces dernières années émoussée par une routine somnolente. Les Chabrol se succédaient et le dernier effaçait le souvenir du précédent.

Mais pourtant il tournait ! Contrairement à ses anciens comparses des " Cahiers du cinéma ", ce militant de la politique des auteurs aimait plonger les mains dans le cambouis des montages financiers acrobatiques et des films de commande. Il surfait sur la nouvelle vague sans éviter les récifs du cinéma de genre et croquait le bourgeois en l'épatant à l'occasion.

Peu soucieux de panthéoniser ses maîtres, il insistait sur les vertus de la transmission. Avec lui, Sir Alfred devenait le " père Hitchcock " et lui inspirait en cas de naufrage esthétique un beau plan ou une belle idée de mise en scène.

Ses " Tigres " et sa " Marie-Chantal " surlignaient les ficelles de l'espionite tandis que " Les Biches " louchait du côté des films snobs d'Antonioni et Losey. Dans des décors " tendance ", surchargés de bimbeloterie chic, deux jolies tartes tropéziennes distillaient un ennui à peine relevé par les affligeantes pitreries des vieux complices Attal et Zardi alias Robbègue et Rillet ( sic ).

     C'est vers les grands crus des années soixante que va ma préférence, en partie grâce à Stéphane Audran qui, en incarnant LA bourgeoise provinciale, flanquée d'un barbon lugubre et refoulé, candidat au cocufiage, fut au père Claude ce que Marlène était à Sternberg ou Brigitte à Vadim. Qui ne succombe pas à son charme tartignole et vénéneux restera à jamais insensible au sex-appeal des Madame Edwarda de sous -préfecture.

Avec son gôut des faits divers et sa fascination pour les profondeurs abyssales de la bêtise, notre fine gueule goguenarde se fit ethnographe des passions humaines.

 La vague demeurera pour l'éternité nouvelle, mais, plus grave, il n'y aura plus de nouveaux Chabrol.

  Philippe Guillaume                                                                                      

Tag(s) : #Ciné -phil - Philippe guillaume

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :