Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le CLA/ J.Peurière-Ferlin

IN MEMORIAM

Certains se cachent dans les bois

Dormez, braves gens, croix de bois,

Cette rumeur est imbécile.

De par les trottoirs désertés

Flotte comme un air de vacance.

Peau de chagrin, la ville dort.

A cauchemars, à bras le corps, A coups fourrés, l’été avance

Ses tentacules en enfer.

A Montmartre, du cimetière, Dormez, braves gens, si je mens, rrom.jpg

Pitr, Ella, les chiens et les morts

Regardent les Rroms  à l’envers.

Des chiens, des Rroms ou des morts,

Lesquels d’entre eux  jappaient trop fort ?

Leur silence a le dos courbé

D’une grand-mère à la poupée,

D’un lapin, d’une casserole.

Hommes, pourquoi porter des pierres ?

Certains se cachaient dans les bois.

Croix de bois, la faridondaine ! Oyez, braves gens !

Elle n’a pas de manières,

LA HAINE !

Photo : camp des Rroms - Montmartre - Saint-Etienne - 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article