Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

 

michel-audiard

l-incorrigible.jpg

L'INCORRIGIBLE - Philippe de BROCA - 1976

- Ne serait-ce qu'à cause de ton vocabulaire, tu ne connaîtras jamais l'atroce volupté des grands chagrins d'amour. Mais tout le monde n'a pas la stature d'un tragédien. .. Contente-toi du bonheur, la consolation des médiocres. 
J.Guiomar

- Ta vie coule comme une eau vive tandis que la mienne fuit comme un vieux robinet.
- Je vous parle pas de l'inondation. On se croirait à Venise !
J.P. Belmondo

- J'ai peut-être une bonne affaire. Je connais un gars qui cherche un bateau. Tu pourrais lui vendre le tien.
- Mais j'en ai pas !
- C'est pour ça que c'est une bonne affaire
J.P Belmondo/R.Dalban

 

LE GRAND ESCOGRIFFE - Claude PINOTEAU - 1976

- Vous savez à quoi je pense?
- Est-ce qu'il y a des moments où vous n'y pensez pas?
- Oui, quand je le fais...
C.Brasseur/A.Belli

 

UN IDIOT A PARIS - Serge Korber -1966

- Personne au monde n'empêchera les gens de parler dans ton dos. Le principal, c'est qu'il se taisent quand tu te retournes.
D.Carrel

un-idiot-a-paris-284982.jpg- Ça commence bien, les fous sont lâchés !... J'vais vous dire un truc, moi ! Si j'étais les Poulets... Les vioques, les infirmes, tous les mecs nases... À la poubelle !... Enfin, p'us d'permis, quoi !... Et çui-là, il est pas beau ?!... Deutschland, ça m'étonne pas... Je vais vous dire autre chose... C'qui congestionne, c'est l'surplace... Un mec qui roule vite, même si y repasse un connard de temps en temps, c'est pas grave... Ça dégage... T'avance, toi, pédé !... Nederland, ça m'étonne pas... C'est pas un crime de voir ça ?... Et l'autre, là... À quoi qu'y pense... Affole-toi, eh, Viande-à-Pneu ! Peigne-moumoute !... Voyez-vous, Monsieur, dès qu'on prend le volant, on est entouré que d'saloperies...
A. Pousse

- Monsieur Graffouillères, vous êtes z'un meneur !... Une grève-surprise ? Bravo... Trente tonnes de barbaque sur le carreau alors qu'on crève de faim à Chandernagor ? Hourra... Monsieur Graffouillères, vous êtes z'un meneur et vos p'tits camarades des inconscients !... Vous semblez oublier, en effet, mes amis, que vous n'êtes que des salariés, c'est-à-dire les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste ! Des chômeurs en puissance ! Le chômage... Le chômage et son cortège de misères... Y avez-vous pensé ? Finie, la p'tite auto, finies, les vacances au Crotoy, fini l'Tiercé... C'est pourquoi, mes amis, si vous avez des revendications d'salaire à formuler, vous m'adressez une note écrite et j'la fous au panier et on n'en parle plus. Nous sommes bien d'accord ?
B.Blier

photo Dany Carrel - Jean Lefévre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article