Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Ville

Après Chemins multiples de Edouard Piolet, Après Le Manifeste poétique de Carmen Montet, je vous propose de découvrir un autre poète stéphanois Michel Ville,marginal et libertaire il nous donne sa vision du monde. A lire chaque jeudi d'août et de septembre. Belle lecture poétique à tous !

" Ce que je n'ai pas fait par pudeur ou lâcheté

je le laisse au soleil qui m'inonde d'amour. "

Michel Ville

 

 

 

Vous êtes belle comme une robe

séchée par l'air du ciel.

Un matin frais lisse sur vos jambes.

Pour me plaire votre front

occupe l'horizon.

J'embrasse votre temps.

Vos lèvres sont fraîches

comme une vitre givrée

par le froid de l'hiver.

 

J'aime vos yeux qui rient,

qui pleurent,

qui donnent à la rivière

une larme si pure,

pour étancher mon âme

et restaurer mon coeur.

 

 

LE VOYAGEUR

 

Le voyageur est une mouche

marchant sur un carrelage

oblique comme la géométrie.

 

Le sage se contente de sourire

en dessinant le ciel

derrière ses volets clos.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article