Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par le CLA

Fantaisie chiffrée

 

Le 1 est fier comma Artaban. Pensez, c'est lui qui mène la colonne des ciffres et c'est par lui que commence l'infini des nombres. C'est aussi par lui que l'on apprend à compter. Etre le premier est une situation qui ne se marchande pas. C'est sans doute pour cela qu'il se tient droit, la pointe de son nez ouvrant l'espace.

le 2 a une situationbien assise. La queue posée à plat, il assure sa stabilité. D'être derrière le premier ne le dérangepas. La preuve, il arrondit la tête comme s'il ne voulait pas dapsser en hauteur celui qui le précéde.

Le trois  a beau s'ouvrir, il aura toujours l'ombre de ceux qui sont devant lui. S'il se referme, il disparaît en devenant 8.

Le 4 a décidé de tourner le dos. Il rame à contre sens avec sa petite barre, mais il a le 5 pour lui tenir éventuellement la conversation, lui qui regarde à la fois devant et derrière, ce qui est normal, placé au milieu de ses compagnons.

Quant au 6 la crinière au vent, il doit se demander pourquoi trois chiffres derrière lui, il y en a un qui lui ressemble tant, mais se tient à l'envers.

Le 7 se dresse sur sa pointe comme une danseuse de ballet. Afflubé d'un stabilisateur, son équilibre est assuré.

Le 8 s'arrondit, se gonflant d'orgueil. Peut-être sait-il être avec le zéro, le seul ciffre entièrement fermé.

Le 9 ne semble pas souffrir d'être à l'envers du 6. Après tout ça n'est pas lui qui a la tête en bas.

Le 0 a plusieurs avantages sur les autres, surtout dêtre le dernier, car s'il est le premier, il ne compte pas dans une addition. Par acontre, ajouté plusieurs fois aux autres, il donnera des sommes incommensurables. Eyt puis il n'y a pas de honte à ressembler à un...oeuf !

 

Poésie en Stéphanie - 2011

1234567890123456789012345678901234567890

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article