Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le CLA

R E B O N D I S S E M E N T S...

 

 

 

J'ai lu un homme libre

Revenu d'Afrique.

J'ai lu la femme seule, voyageant

Sur la terre des siens, des plages landaises

Jusqu'aux cages d'escaliers.

 

Ils sont nouveaux et m'apprivoisent

Comme une dédicace, un humanisme.

Leur écriture ressemble à la mienne.

 

Une édition loin des dollars.

Un hommage en quelque sorte.

Je dis : la quête de la main

relie les yeux clos de l'inspiration.

Car voyez-vous...

 

Je lis :

La révolution des couleurs fraternelles.

Des corps apaisés, des promesses tenues.

 

Je lis la bataille de la jeunesse.

 

Franck trouilloud - Poésie en stéphanie -2002

 


 

H I V E R  D'U N  A R B R E

 

Mortes

mes feuilles d'espoir

ont mêlé leur humus dans l'automne des rêves.

Encore un long hiver

et la morsure du froid,

Vampire aux dents plantées dans mes rameaux sans sève.

je n'ai plus pour habit

qu'un manteau déchiré d'écorce et de gerçures,

mes racines avides de vie

s'étranglent

dans la terre gelée qui se noue à leur gorge.

Comme les membres secs d'un être agonisant

mes branches décharnées

grattent les nuages gris et lourds

pour trouver le sourire d'un petit coin de ciel ;

ne restent accrochés

aux ongles des brindilles

que les lambeaux de chair de lointains souvenirs.

4362894899_e3dd577610.jpg

Tenir,

contre vents et tempêtes,

de derrière l'horizon plus pâle qu'un enfant mort

se lèvera peut-être l'avenir d'un printemps.

Contre vents et tempêtes

tenir,bientôt éclateront

sur mes branches de tout nouveaux bourgeons.


Jean-Jacques Gruffat - Poésie en stéphanie -2002

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article