Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par le cla

ELLE, UNE ÎLE

 

Emeraude taillée au ciseau des embruns

dans un écrin de vague

au couvercle du ciel,

broche aux contours d'entailles

que la Terre, coquette,

épingle sue le bleu de sa robe océane,

 

Quand on me parle d'île

je ne pense qu'à elle...

 

Le collier de ses lacs

larmes de lumière  sur le mauve des landes,

ponctue d'un liseré l'arrondi de ses formes,

ses murettes de pierres

cloisonnent les quartiers

de son blason tracé sur un fond de sinople

 

Quand on me parle d'île

je ne pense qu'à elle...

 

Bordant ses chemins et ses routes,

veines tentaculaires

courant à fleur de peau,

les fuschias frissonnants

sont des lèvres humides

ouvertes juste avant l'offrande d'un baiser.

 

Quand on me parle d'île

je ne pense qu'à elle...

 

Elle a tant d'amoureux qui ne pensent  elle!

Mais elle ne se donne qu'au seul océan,

il pénètre au profand des baies de sable tendre

qu'elle ouvre à la vigueur d'un insatiable amant,

il gronde et se retire, écume blanche aux vagues

quand son désir se brise au refus des falaises.

 

Quand on me parle d'île

je ne pense qu'à elle,

à elle qui est une île et qui s'appelle :

IRLANDE

 

Poésie en Stéphanie - 1997

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andry 07/07/2011 11:23



un vrai poème d'amour


ANDRY



harry-l-blackbird et elsapopin 07/07/2011 19:21



merci Andry tchoun Elsapopin