Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P.Thevenin

bettencourt-sarkozy-mis-en-examen-pour-abus-de-faiblesse_54.jpgC'est fait, il l'a eu, son avancement. Et beaucoup plus vite que prévu. Exit le témoin assisté, bienvenue dans le cercle plus fermé des mis en examen.

Seule, Carla avait anticipé dans son nouvel album à paraître prochainement (le 1° avril, paraît-il) : « Et bien qu'il porte une cravate, mon Raymond est un pirate ».

En deux chansons, « Le pingouin » et « Mon Raymond », celle qui, à coup sûr, aura sa place dans les anthologies de la poésie française résume les 6 dernières années de  notre vie politique. Je lui consacrerais volontiers un  coup de coeur mais je crains de ne pas être à la hauteur, vu la richesse impressionante des rimes et de l'inspiration.

Pourquoi le prénom Raymond ? Peut-être en référence à  Raymond la Science, de la bande à Bonnot. »La Science » ça lui va tellement bien, à son  Raymond!

Lorsque la nouvelle est tombée, la gauche (affaire Cahuzac oblige) est restée sans voix. A droite, les réactions, un petit peu tardives, ont été plus ou moins « enthousiastes ». Boutin, avec son sens inné de l'hyperbole, a parlé d'un coup de tonnerre. Guaino s'est emballé un peu vite (ce qui risquerait de lui valoir aussi une mise en examen sans passer par la case « témoin assisté »). Copé et surtout Fillon ont assuré le service minimum.

Et Villepin, qu'est-ce qu'il en pense ? On ne l'a pas entendu. Il serait jaloux que ça ne nous étonnerait pas.

 

 Le père François est-il aussi consensuel qu'on veut bien le dire ? C'est vraisemblablement pour son sens de la com' qu'il a été élu pape. L'élection de Ratzinger était manifestement une erreur de casting.

Mais, dans le concert de louanges dont François fait l'objet, il y a au moins un couac, signé  GOLIAS, une revue lyonnaise dirigée par Christian Terras qui, bien que catholique pur jus, n'hésite pas à parler ouvertement des sujets qui fâchent.Terras, on le voit assez souvent sur les plateaux de télé. Il en impose par son argumentation qu'il développe sans agressivité, avec une assurance tranquille en s'appuyant sur des papeenquêtes on ne peut plus approfondies : celle, par exemple, concernant le père Wenceslas, un curé rwandais réfugié en France avec la bénédiction des monseigneurs locaux et mis en examen (lui aussi!) pour sa participation supposée au génocide de 1994, et qui a coûté 60 000 francs, avec, notamment, deux mois passés au pays des machettes. Selon Terras, le catho moyen est « adulte dans sa vie profane et toujours enfant de choeur dans sa  vie religieuse ».Il est certain que les religions, de même que les dictatures (autrement dit le sabre et le goupillon),ont tout intérêt à infantiliser les fidèles. Et apparemment, ça marche. Il n'y a qu'à écouter les interviews des gogos qui campent sur la place Saint-Pierre.           

terras.jpgTerras a été un des rares à délaisser le côté « salut les copains » du pontife et à se pencher obstinément sur son comportement lorsque Videla « pinochait » en Argentine. Invité le samedi 16 mars, en compagnie de trois béni-oui-oui, dans l'émission de Paul Amar, il a affirmé aussi que l'important n'était pas de faire la charité  mais de s'attaquer aux causes de la pauvreté. Ca m'a fait repenser à Mère Teresa qui disait voir Dieu à travers les pauvres (c'est vrai qu'ils sont souvent transparents, vu l'épaisseur de leur ligne !). Ce qui veut dire que sans les pauvres la mémère n'aurait pas eu la foi. Merci les pauvres! Et merci les riches sans lesquels il n'y aurait pas de pauvres. Bon, j'arrête là parce qu'un type comme Terras finirait par me convertir à l'opium du peuple. Il ne manquerait plus que ça !

separateurs,lignes,barres

 

 

         

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc Lef 25/03/2013 14:14


Il faut dire que ces derniers temps les occasions de pousser des coups de gueule ne sont pas rares...

elsapopin 26/03/2013 08:29



C'est clair, il y a matière ....



Oncle Dan 25/03/2013 10:46


Une bonne mise en examen de la situation