Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

Sortie de route
 

 

( A Marie-Laure )

Il est des lieux peu connus. Comme ceux où l’on reçoit les fous.

Qu’importent les circonstances de l’arrivée au sein de saints, l’essentiel est d’avoir fait une bonne sortie de route pour mériter l’accueil, la visite des lieux, et le séjour pour un contrat à durée indeterminée. Il est important d’avoir bien viré le carton pour avoir son ticket d’entrée.

J’ai rarement vécu de tels moments de liberté. Aussi forts, aussi lucides, vrais et intenses que chez les fous. Ils savent vous parler de Dieu avec naturel sans fausse pudeur ni exagération. Sauf les fous de Dieu.

Evidemment.

Les fous sont généralement eux-mêmes. C’est pourquoi, on les enferme.

Précisément.

Ils sont multiples, très différents. J’en ai connu des jeunes, des vieux, des qui parlaient, d’autres muets. Et même une folle. Pas folle du tout, apparemment. Elle avait été  guérie à Lourdes par la Sainte Vierge. C’était son secret, mais personne ne la croyait.

J’ai connu des fous nourris, blanchis, lavés, cachetonnés.

J’en ai vu qui fumaient. En marchant, en parlant, en marquant les cent pas, en passant, en repassant, en tournant en rond, en tournant pas rond.

Admiré un vieux sage qui lisait des prières en arabe. En silence.

Une jeune femme hurlait attachée sur son lit.

Dans les cris.
Les retours d’électrochocs.
Les camisoles chimiques.

Un jour de pluie j’ai raté un virage. J’ai eu la chance de rencontrer une folle de poésie. Elle aimait par-dessus tout se jeter dans mes bras pour m’enlacer avec tendresse. Avec deux « S ».

Beaucoup vous parleront des fous.
 Ils n’y sont jamais allés.

Pas invités.

Et sur la route, pas de sortie. Faites attention quand même, les jours de pluie….


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article