Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Swing,
 ( A New-York )

Pour lui sa maison c’est la rue,
Il n’a pas connu Marilyn,
Les châteaux où il a vécu,
Ce sont les trottoirs de Brooklyn.

C’est un poète américain,
De l’autr’ côté de l’Atlantique,
Qui joue du piano à quatr’mains,2446387418_9560ca5514.jpg
Avec des fantômes jazziques.

Entre deux bagnol’ à New-York,
Il fait swinguer depuis tout p’tit,
Les bouteilles qu’on lui apporte,
Et tout’les girls et leur whisky.

C’est un poète américain,
Qui n’a pas connu Marilyn,
Et joue du piano comm’un prince,
A l’ombr’de william Count Basie.

http://corkine.c.o.pic.centerblog.net/wmywnymn.gif

 

Automne,
( A Anaïs )

Regard’
les dernier’feuilles tomber,
L’automne est bientôt terminé,

Voici l’hiver qui point’son nez.

Regard’
les branches de l’arbre s’étirer,
Vers le ciel, vers la terre,

A la pointe de son nez.

La lumière est belle et transparente
Et brille en tes yeux étonnés.

C’était il y a longtemps,
la fin de l’été,
Et l’automne est bientôt terminé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article