Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Edouard Piolet

AUX LEVRES DE SEL

 

Le soleil mer immense

Aux brisants accouplés

Midi peint leur démence

D'ocre renouvelé

 

Au vent de la folie

Des îles de secrets

Sur leur bouche pâlie

Trahissent des regrets.

 

Îles à la dérive

Sans voile où se lover !

Ah ! dites-moi la rive

D'un vent jamais levé !fond-ecran-ile-deserte.jpg

 

La mer bande son torse

Sous la dent du soleil

Embrasure qu'à force

Le jour tente d'éveil.

 

La raison en voyage

Mélange écume et feu

Où l'homme n'a plus d'âge

De place ni d'enjeu !

 

Ramer ? Mais les bras tombent

Au désert traversé.

Îles sans croix ni tombes

D'horizon dépassé !

 

Îles à perdre l'âme

Sur la vague du temps

Là-bas, comme une flamme

A reculer l'instant !

 

Tes bras et ton visage :

Îles peut-être enfin !

Ce lointain paysage

Qu'en vain j'habite...en vain !

 

 novembre 1999

 

 HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

 

 

FIN D'AUTOMNE

 

 

Poussière du chemin tracé

La sente folle

S'ébouriffe de la pluie.

Au jardin étouffé de ronces

L'arbre se met en saison d'hiver

Dans le sillonautomne_13-300x225.jpg

Des récoltes futures.

Le champ traîne ses fumées

Et notre âme

Dans le cri d'un oiseau

Sort et s'envole

Au

   loin

       de

         nous !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article