Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pierre Thevenin

ELECTIONS

 

Num-riser0010.jpgPourquoi les électeurs se déplacent-ils si peu alors qu'en 2007 on a vu un taux record de participation ? Tous les sondeurs et autres politologues distingués qui font les beaux soirs de « C dans l'Air » vous expliquent à l'envi qu'on a assisté, au moment des présidentielles, à un regain de civisme et que celui-ci était retombé parce que ceci, parce que cela.

Civisme ? Quel civisme ? Yves Calvi devrait inviter de temps à autre des connardologues. Quoique Pierre Desproges ne soit plus, il en reste bien quelques-uns.

On sait depuis les Romains ce que demande le peuple : du pain et des jeux. Le pain, en 2007, on le lui promettait à longueur de discours. Quant au spectacle, avec les deux camelots en lice, il était abondamment servi. Imaginez un duel Aubry-Fillon, vous verrez le niveau d'abstention!

Au fond, les gens se comportent devant les débats politiques comme devant la Coupe du Monde de foot ou de rugby. Souvent sans y connaître grand-chose. Tout est dans la passion. Combien de ceux qui ont vibré aux exploits des Bleus en 98 comprenaient la règle du hors-jeu ?

Desproges n'aimait pas la démocratie (le foot non plus d'ailleurs), il disait que c'était le pouvoir de ceux qui regardaient Patrick Sabatier. Non qu'il appelât de ses voeux une dictature. Il aurait juste voulu que ses semblables aient un peu plus de jugeote.

L'humoriste auvergnat (non, il ne s'agit pas de Giscard!) Alexandre Vialatte, que ledit Desproges admirait sans réserve, terminait chacune de ses chroniques par la phrase rituelle : « Et c'est ainsi qu'Allah est grand ».. Pour conclure celle-ci, je propose :

« Et c'est ainsi que Sarko est petit ».

 

Ceci dit, votez quand même, qu'il y ait ou non du spectacle.

La démocratie, en dépit de ses imperfections, a besoin d'être défendue. On n'a rien trouvé de mieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michèle baclet 22/03/2010 21:16


Si entre la peste et le choléra je ne peux pas choisir... je fais quoi? je vote nul me direz-vous? et non! mon bulletin ira à la poubelle: non comptabilisé!
alors comme 51% des français j'ai choisi de ne pas voter... triste? oui sans aucun doute, mais par les temps qui courent au milieu de la cacophonie ambiante, pour se  faire entendre, il n'est
plus qu'un moyen, se taire .....


harry-l-blackbird et elsapopin 22/03/2010 16:35


Peut-être que si on difusait du Biolay ( meilleur interprète etalbum de l'année ).....lol


Charles Daney 22/03/2010 14:49


En supprimant le droit de vote à ceux qui ne votent pas on leur donnera peut-être envie de voter. C'est vrai qu'ils penchent pour un troisième, un quatrièeme, un cinquième tour de rue.


Charles Daney 22/03/2010 14:48


Et si l'on supprimait le droit de vote à ceux qui ne votent pas?