Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Félicitons-nous, une fois n'est pas coutume ,de l'amnésie générale dont sont victimes nos contemporains. " Je sais pas...j'étais pas né  ".
Je n'étais donc pas né quand les cinéphiles doctes et sérieux affublaient Cecil B. de Mille de divers noms d'oiseaux de proie tout en ricanant devant celui qui, selon eux, célébrait les noces de la bible et du dollar dans des royaumes de carton pâte . Aussi c'est un regard de nouveau-né que je pose sur la série de ses films muets éditée par Bach films.

" - Miss Hedy Lamarr a interprété de nombreux rôles éloignés des motifs religieux ?
 - Oui,je pense
  -Est-ce une star séduisante?
- Dalila était une femme séduisante
- C'est une histoire de séduction?
- Non,c'est l'histoire d'un triomphe sur la séduction, c'est l'histoire de la foi en Dieu d'un homme qui a succombé à la tentation de la chair . "  
       

Résultat d’images pour cecil b de mile

Tout De Mille est dans ce dialogue avec les avoués de la Paramount. Pour, conjointement, occulter ses frasques privées et faire oublier les scandales qui éclaboussèrent le Hollywood des " roaring twenties ", De Mille multiplia les gages de bonne moralité et endormit les censeurs effrayés par ses audaces.

" Systématiquement des gens instruits et cultivés nous présentent l'attraction des sexes comme une nouvelle Hydre de Lerne. Cette attraction naturelle qui est une des conditions indispensables de l'amour n'est pour eux que vice et dégénérescence."

Cecil B. de Mille ne cachait donc pas que cette " attraction naturelle ", euphémisme prudent pour désigner la sexualité, était au cœur de ses comédies mondaines du remariage et du " relooking " qui ne sont pas sans évoquer le " Eyes wide shut " de Stanley Kubrick. Rien de plus normal, me direz-vous puisque l'une d 'entre elles est inspirée d'une nouvelle d'Arthur Schnitzler.

 
Résultat d’images pour madam satan filmAux questions directes que posent les titres de ses films ( " Why change your husband?"..".Why change your wife ? ") De Mille répond. Certes, Monsieur, la monogamie n'est pas un état naturel et diversifier les expériences est dans l'ordre des choses mais pourquoi se replonger avec une autre dans les mille tracasseries et mesquineries inhérentes à la promiscuité conjugale sachant que celle-ci , fatalement , subit l'érosion des habitudes. Une fois votre curiosité satisfaite, revenez donc à la maison ! Et vous, Madame, à qui la une des magazines promet, aujourd'hui, d'apprendre comment garder votre mec et sauver votre couple en 10 leçons, évitez le déplacement chez les sexologues et autres conseillers conjugaux. Faites comme Angela Brooks dont le mari a filé avec une danseuse. Glissez-vous dans une robe fourreau noire échancrée, dissimulez votre visage sous un élégant loup en satin et organisez un bal masqué à l'ambiance un chouia orgiaque dans un zeppelin (enfin, le zeppelin n'est pas indispensable tout autre salle des fêtes peut convenir )

Devenez cette " Madame Satan" vers qui tous les regards, y compris celui de votre époux, vont se tourner. "Ouaah !! " se dira-t-il, "qui est cette beauté sublime ? il me la faut !  ! Mais.. votre femme, cher ami ! telle qu'en elle-même sa féminité l'a rendue "

Si, dans ces films, les couples légitimes se reconstituent, c'est à condition de ne pas oublier le désir qui les cimente. Ne changez pas de femme mais sachez mettre un peu de piment dans votre vie intime !

Résultat d’images pour L'admirable CrichtonUn des meilleurs films de cette série est " L'admirable Crichton " avec une Gloria Swanson replète et craquante, aussi belle en bourgeoise qu'en tarzane. Le titre original est explicite :"Male and female", l'homme et la femme encore et toujours dans une histoire à même d'illustrer la dialectique du maître et de l'esclave d'Hegel, lutte des sexes et lutte des classes sur fond d'amours ancillaires!!

Crichton n'est pas un valet stylé et soumis genre Anthony Hopkins dans " Les Vestiges du jour " mais un type fier et viril fasciné par la " belle mademoiselle " promise à un moustachu sans consistance de son " milieu ".

Une croisière embarque maîtres et valets....naufrage.. et début de robinsonnade. Crichton va s'imposer chef naturel de la communauté et la plus belle femme reviendra comme il se doit au meilleur dans cette île rousseauiste. Le valet est " roi de Babylone " et son ex-patronne une " esclave chrétienne " dans un court épisode biblique comme aimait à en insérer De Mille, occasion de souligner la pérennité des situations à travers le temps, et de dénuder les femmes en les recouvrant de peaux de panthère et de robes vaporeuses. Le mariage de Crichton et Gloria va être célébré quand.... des sauveteurs viennent tout foutre en l'air..

Le papy froussard reprend de l'assurance, et le fiancé godelureau redevient arrogant. L'amour va-t-il surmonter les barrières sociales ? NON ! Crichton épousera la bonne et il vivront heureux dans une petite ferme. Le sentiment, déconnecté de tout environnement social est une utopie et contrairement à ce que laissent entendre les titres français de ces films ( " Le cœur nous trompe ".." Après la pluie, le beau temps " )nous ne sommes pas dans la collection Harlequin.
Quand on songe que des pans entiers de l'oeuvre de De Mille demeurent invisibles, on se dit que ce diable d'homme qui se disait plus fort que Dieu pour avoir deux fois ouvert la mer rouge est encore capable de nous surprendre et de pulvériser définitivement toutes les âneries qui ont pu être proférées à son sujet.
            

Tag(s) : #Ciné -phil - Philippe guillaume

Partager cet article

Repost 0