Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe Guillaume

La raison de la présence de Paul Meurisse (1)  dans une des dernières séquences des " Tontons flingueurs " risque d'échapper aux jeunes générations qui continuent à faire un triomphe à ce film culte. La postérité a été moins généreuse envers le commandant Théobald Drommard dit " le monocle " protagoniste des trois films signés également par Georges Lautner " Le monocle noir " 1961, " L'oeil du monocle " 1962 et " Le monocle rit jaune "1964.

 

Le colonel Remy alias Gilbert Renault, à l'origine d'un des plus importants réseaux de renseignements de la résistance, créa le flegmatique, caustique et anachronique agent du 2eme bureau, qui, monocle aristocratique vissé à l'oeil, égrène des sentences dont on croyait que seul Achille Talon avait le secret. Meurisse en rajoute dans le registre de l'hénaurme et de l'outrance pour rendre attachant ce dandy dans une époque qui s'enorgueillit de son inculture et de sa vulgarité. Fumeur de Havane, négligemment jeté à la corbeille à peine entamé, amateur de caviar dont il décline les multiples variétés, il épate le sergent Poussin ! Poussin, fidèle second interprété par le non moins fidèle Robert Dalban ,préfère, lui, la charcutaille et le cassoulet. Nanti d'un solide bon sens, il achève ses ennemis en dissimulant pudiquement ses émotions : " j'ai bon coeur, moi, j'aime pas voir souffrir ".

" L'oeil du monocle ", second volet de la trilogie est le meilleur. Si, par souci d'économie, la Corse est filmée en noir et blanc, Lautner, quelques années avant " Opération Tonnerre " nous montre une belle bagarre sous-marine dans les criques de Bonifacio. Il adjoint au duo Meurisse-Dalban l'immense Maurice Biraud, cave toujours prompt à se rebiffer, brave type reconverti dans l'art conceptuel, entraîné malgré lui dans le carnaval barbouzard et qui mérite bien l'île que la prime du gouvernement lui permettra d'acquérir. Côté charme, la blonde Elga Andersen et la brune Gaia Germani se disputent les faveurs d'un Drommard séducteur et chafouin.

Si l'oeil du monocle est désormais dans la tombe, Cain le regarde toujours avec la même intense jubilation !!

CINE PHILL

(1)Lino Ventura rendra la politesse en apparaissant furtivement dans " Le monocle rit jaune " un an après les " tontons ". Notons aussi que Paul Meurisse fut un temps pressenti pour interpréter Fernand Naudin.

 

 

bon week end

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article