Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par P.Thevenin

* Rama  Yade déplore la « droitisation » actuelle du chanoine. En 2007, que n'a-t-elle eu de tels  états d'âme lorsqu'elle est entrée dans un gouvernement qui comportait un ministère de l'immgration !       

 

* Borloo, pour prendre parti, attend de voir dans quelle direction le vent électoral va tourner. Centriste, c'est un rude métier.

 

* Le chanoine n'a pas compris et ne comprendra sans doute jamais pourquoi il est  impopulaire.

Le plus grave n'est pas le bling-bling ou le « casse-toi, pauv' con! » mais le mépris qu'il a affiché durant tout son quinquennat, mépris envers les intellectuels, les chercheurs, la culture, mépris envers la Résistance (on peut difficilement imposer la lecture de la lettre de Guy Môquet dans les écoles et raconter des blagues sur le plateau des Glières), envers les familles des soldats tombés en Afghanistan (on a pu voir en effet, sur une vidéo,  sa désinvolture odieuse, la main dans la poche, une espèce de rictus railleur aux lèvres, lorsqu'il est allé à Kaboul après la mort de 10 soldats français). S'il laisse un quelconque souvenir dans l'Histoire, ce sera celui d'un sale gosse capricieux et gâté. Qu'on lui confisque son jouet, le 6 mai, ne serait que justice.

 

* A propos de sale gosse, Louis Sarkozy (« bonne chance, mon papa! »), 15 ans, s'est amusé, jeudi 8 mars, à viser (et atteindre) une policière en faction devant l'Elysée avec des billes de pistolet pour moutard.

« Le geste malheureux d'un enfant », a dit le chanoine, magnanime. « Tolérance zéro », répondit l'écho.

 

 

Chanson :

 Le chanoine, après le ralliement de « human bomb » : « Tiens, voilà du Boutin ! »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article