Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

Tragique histoire d'un dead- heat

 

Lorsque deux chevaux passent ensemble la ligne d'arrivée, sur un hippodrome , on dit qu'ils sont  " dead-heat ". dans l'énoncé du résultat cette locution suivait jadis les noms des deux chevaux vainqueurs. Maintenant elle les précède.

Cette décision fut prise après une scène tragique dont fut le théâtre le célèbre hippodrome d'Epson, en 1884.

Parmi les parieurs se trouvait un notaire de Londres, qui avait englouti dans des affaires que, sincèrement, il croyait excellentes mais qui avaient mal tourné, sa fortune personnelle et une grosse partie de celle de sa clientèle.

Pour échapper à la justice des hommes devant laquelle il aurait été infailliblement traduit, il prit la résolution de se suicider.

Au moment où il allait coucher sur le papier ses dernières volontés ses yeux parcoururent distraitement le journal placé à côté de lui. Un titre y flamboyait : " Le Derby d'Epsom ".

Une lueur d'espoir naquit dans son cerveau. S'il trouvait le gagnant de l'épreuve et si le gagnant réalisait une forte cote, il pouvait être sauvé, lui, le notaire prévaricateur sans le vouloir.

Il réunit tous les fonds dont il disposait et, à Epsom, les plaça sur un cheval " Saint-Gatien " , dont les chances de succès étaient infimes.

Or, à 40 mètres de l'arrivée, Saint-Gatien attaqua le favori " Hanweater " , et réussit à franchir le poteau en même temps que lui. On commença par afficher le nom des chevaux. Dès qu'il aperçut le nom de " Hanweater " l'officier ministériel n'attendit pas plus longtemps. Il tira un revolver de sa poche et se fit sauter la cervelle, ignorant que son cheval était également premier et rapportait une véritable fortune !

On fouilla ses poches, on découvrit sur lui les tickets du pari mutuel concernant Saint-Gatien et ainsi fut reconstitué la genèse de ce drame.

Depuis lors, de l'autre côté de la Manche, pour éviter la répétition éventuelle d'une aussi fatale méprise, on fait toujours précéder de la mention " dead-heat " le nom de deux chevaux qui gagnent en même temps.

 

Toile  : Jean Louis Théodore Guéricault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article