Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

Si les hauts faits de Sherlock Holmes ont pu paraître impossibles à maints lecteurs, les expériences du docteur Gross, de Graz en Autriche, pourront peut-être leur faire croire que tout ne fut pas invention dans l'œuvre de Conan Doyle.  

Le professeur Gross a fondé à l'université de Graz, un cours de criminologie, et a prouvé qu'il pouvait à la vue d'empreintes dire si l'homme qui les avait inscrites sur le sol marchait ou courait, s'il était chargé ou non et même s'il était atteint d'une grave maladie.  

Bertillon, d'ailleurs, alla aussi loin. Ne soutenait-il pas qu'il pouvait à la vue de l'empreinte d'un talon affirmer quel était le bottier qui avait fait le soulier, car il connaissait la façon dont chaque bottier place ses clous sur les chaussures qu'il faisait, et il paraît que chacun a sa manière spéciale de clouer une chaussure.  

La première chose que doit faire un policier est d'étudier l'endroit du crime ; photographiant les moindres détails, ainsi que le recommanda Bertillon, faisant lui-même un croquis aussi exact que possible des objets qu'il avait trouvés sur place : mieux encore il doit combiner les deux méthodes.  

Parfois un détail essentiel échappe au meilleur observateur, principalement aux gens de la police.

C'est ainsi qu'un jour à Vienne, on trouva un homme pendu à un lustre. on conclut immédiatement au suicide. Mais Gross remarqua qu'il n'y avait pas de chaise auprès du lustre. Gross fit faire l'autopsie, et on constata que le suicidé était mort de mort naturelle. Gross, après enquête, découvrit que le vieillard devait être surveillé par deux domestiques qui avaient négligé de garder le malade, préférant sortir s'amuser. Le vieillard était mort pendant son sommeil, et les domestiques ayant peur qu'on ne découvrît leur négligence avaient pendu leur maître pour laisser croire à un suicide, qui les aurait excusés...

Gross s'était aperçu qu'il n'y avait pas de chaise... personne d'autre n'y avait songé.

( Popular Science Monthly, London )

Photo 1 : Conan Doyle

Photo 2 : Eugène Bertillon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article