Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par dix vins blog

La ruse des fermiers allemands

Huit fermiers allemands installés à la frontière hollandaise viennent d’être condamnés à cinq mois de prison pour s’être livrés à la contrebande de la volaille. Les fermiers qui possédaient des champs à cheval sur la frontière, avaient conçu l’idée de faire nourrir leur poule en Hollande, leurs graines étant bien meilleur marché.  Puis ils faisaient repasser la frontière aux poules, de façon que celles-ci puissent pondre, en Allemagne,  les œufs s’y vendant beaucoup plus chers qu’en Hollande. Cette ingénieuse combinaison, qui permettait d’exploiter les avantages offerts par les deux pays, n’a pas manqué d’être signalée aux douaniers. Ceux-ci, après enquête,  ont affirmé que les fermiers ont, grâce à leurs poules, introduites en Allemagne, sans payer de droit d’entrée, plus de deux millions d’œufs. Les juges se sont montrés sans pitié, mais les citoyens se sont amusés en apprenant de quelle manière les fermiers s’étaient moqués des autorités.

Ivresse !

On dit d’un homme qui a trop sacrifié à Bacchus qu’il a bu, qu’il est ivre, qu’il est saoul, qu’il est dans les nuages, qu’il est pompette, qu’il titube, qu’il festonne, qu’il est complet, qu’il est parti, qu’ il a bu, qu’il est zigzag, qu’il est gris, qu’il est noir, qu’il a une pistache, qu’il a son compte, qu’il a son plumet, qu’il a son pompon, qu’il est pochard, qu’il est paf, qu’il a un coup de picton, qu’il est rond,  qu’il est poivre,  qu’il est en train, qu’il est dans les vignes du Seigneur, qu’il est en état d’ébriété,  qu’il est gaz,  qu’il est muraille,  qu’il est blindé,  qu’il est mûr, qu’il a trop sifflé...La langue française est bien riche en images !

Petitesse des atomes

Pour donner une idée de l’invraisemblable petitesse des atomes et des molécules qu’ils forment en se combinant, le savant physicien Marcel Boll a établi les calculs suivants :

Pour compter de 1 jusqu’à un milliard, à raison d’un nombre par seconde, il faudrait consacrer à cette opération, sans manger, sans boire et sans dormir, 32 années de sa vie.

Pour dénombrer les molécules dont l’ensemble forme une goutte  d’eau de 2 millimètres de diamètre et à condition de séparer chaque seconde un tas de  un milliard de molécules, il faudrait quarante siècles !

 Cette même goutte d’eau, si l’on représentait chaque molécule par un grain de sable, arriverait à former une masse de sable telle qu’on pourrait  recouvrir entièrement la France  d’une couche de sable de 20 centimètres.

Article du 26 juin 1940 

Almanach Vermot 1940 : petits articles tout z'azimut
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article