Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

L'origine du mot " chauvin "

Nicolas Chauvin est né à Rochefort. A dix-huit ans, il s'engagea dans la Garde impériale. Il fit toutes les campagnes, reçut dix-sept blessures, toutes reçues par devant, eut trois doigts amputés, une épaule fracturée, un front horriblement mutilé, un sabre d'honneur et deux cents francs de pension.

Ce vieux grognard pleurait quand son général lui disait : " Bonjour, Chauvin ". Il pleurait également quand il le tutoyait, et le jour où, en passant une inspection, son chef lui tapota amicalement l'épaule, Chauvin jura en pleurant, de se faire tuer pour lui. Son patriotisme, son enthousiasme furent bientôt connus de tous ses camarades, on disait " être chauvin " ou faire du " chauvinisme ". Son zèle n'avait point de limite et son nom est resté dans la langue française pour symboliser l'amour poussé à l'extrême d'une seule idole.

( Le mythe du soldat Chauvin étant né au XIXe siècle, on a longtemps cru à la réalité de son existence, comme le dictionnaire de Pierre Larousse, mais aucune hypothèse d'identification crédible n'ayant pu être formulée à son sujet, il est acquis depuis la thèse de doctorat de Gérard de Puymège en 1993 qu'il s'agit d'un personnage de fiction relevant du mythe historique. )

 

Origine de l'expression " Manger à la même écuelle " 

Au XIIIe siècle, quand un seigneur avait fait les invitations pour un festin d'apparat, il devait s'arranger de telle façon que chaque homme se trouvât placé à côté d'une dame. Un seul couvert était destiné à chaque couple de convives : verre et assiette, tout était en commun. Cela s'appelait dans le langage naïf du temps : " manger à la même écuelle ". Un roman du temps décrivant un repas où assistaient plusieurs centaines de chevaliers, ajoute : " Et si n'y eust cesluy qui n'eust dame à son escuelle ".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article