Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par elsapopin

Un indésirable : le crabe velu

 

On a signalé la présence , en différents points de notre territoire, d'un crustacé décapode qui exerce de terribles ravages dans les cours d'eau qu'il fréquente. Il s'agit de l' Eriocher Sinensis appelé vulgairement Crabe velu.

On l'a ainsi baptisé parce que ses pattes sont recouvertes de longs poils. Cet indésirable personnage vit en eau de mer, en eau douce et sur terre. Un seul individu de cette espèce est capable de détruire plusieurs tonnes de poissons par an. A noter d'ailleurs qu'il ne se livre pas à de pareilles hécatombes pour apaiser un appétit anormal. Le crabe velu tue par férocité pour le besoin de tuer. Mais là ne s'arrêtent pas ses méfaits : s'il est pris dans un filet, il le met en pièces.

Dans les berges des canaux il creuse de longues galeries qui finissent par provoquer des éboulements. On se rendra compte du danger que constitue un tel crustacé lorsque nous aurons dit qu'une femelle pond en moyenne 500000 oeufs par an !

Cela est si vrai qu'en Allemagne, où ils commençaient à abonder, on en a détruit 1 078 000 en trois mois dans le barrage de Garz et  de Grutz, sur le Havel !Afficher l'image d'origine

Des expériences tentées dans la région de Hambourg ont démontré que l'un des ces crabes avait parcouru, sur terre, 72 km en douze jours.

On a trouvé trace de ces indésirables dans les eaux du centre de l'Europe, à Bruges, Ostende, Nieuport, Breedene, Slykens, Furnes, Bruxelles, dans les canaux hollandais, dans la baie de la Somme. On en a même découvert un sur un ponton de l'Exposition internationale de Paris. On redoute maintenant de le voir envahir les Ardennes belges et françaises.

Comment ce destructeur, qui est originaire de la Chine, est-il arrivé en Europe ?

Certains prétendent qu'il nous est arrivé  accroché aux algues revêtant la coque d'un navire venant d'extrême-Orient. D'autres assurent, et c'est là vraisemblablement l'explication la  plus plausible, qu'un ou plusieurs de ces crustacés furent embarqués en Chine dans l'eau servant de lest à quelque cargo  et déversé dans L'Elbe.

  

Mercredi 1er février 1939.

 

Commenter cet article