Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

L'invention de la perruque

( mercredi 3 mai 1932 )

 

Philip_the_Good_and_Isabella_of_Portugal.jpgUn duc de Bourgogne, Philippe le Bon, devint complétement chauve à la suite d’une maladie, juste ’au moment où son mariage avec la princesse Isabelle du Portugal venait d’être décidé. Malgré la calotte noire qu’il portait, il se trouvait bien disgracié. Le jour du mariage, il lut dans les yeux de son épouse, si jolie, la surprise qui la saisissait et en souffrit dans son cœur.

Ce chagrin était tellement profond qu’on s’en inquiéta et qu’une importante récompense fut promise à quiconque trouverait un moyen efficace de dissimuler l’infirmité du duc infortuné.

Peu après, un étranger se présentait au palais et demandait à parler à l’évêque qui était le premier ministre du duc. D’un paquet il retira une perruque dont les magnifiques cheveux blonds semblaient des plus naturels. C’était là, probablement, la première chevelure artificielle qu’on ait jamais établie.

 

 

La chasse au lion

( samedi 6 mai 1932 )

 

Chasse_Sports_P1140551_300x300.JPGLe « roi des animaux «  le lion, s’il faut le nommer par son nom, est-il le plus terrible des grands fauves ?... Il paraît assez que non : la palme revient au tigre. Mais un lion n’est pas un adversaire négligeable et nous n’en citerons pour preuve que ce récent fait divers raconté par les journaux sud-africains, et qui signalait la mort de deux Anglais, partis pour la chasse au lion, et dont on ne retrouva le jour suivant que les cadavres.

Ces Anglais avaient été maladroits : ils avaient dû blesser ou fortement irriter le lion. L’animal, furieux, s’était vengé. C’est  qu’au dire d’experts, un lion blessé ou acculé, fait preuve d’un étonnant courage. Quand il s’agit d’un couple, si jamais on blesse le mâle avant d’avoir tué la femelle, on est généralement perdu, car la femelle «  attaque à ,mort « . Si le contraire se produit, le lion fuit le plus souvent.

Donc, si l’on chasse le lion, il faut l’abattre du premier coup. Et c’est là la difficulté, car il faut se montrer bon tireur.lion.jpg

Si, au contraire, comme la chose arrive souvent, une caravane est suivie par des lions, le plus simple, pour se débarrasser de ce déplaisant voisinage, est de les mettre en fuite à coups de pierre. Les fauves fuient peureusement. Un coup de fusil qui les blesserait serait fatal, car le lion, rendu furieux, combat.

Les lions vont communément  par groupes. On en a vu des groupes d’une trentaine, surtout par la saison sèche. Ils se réunissent alors pour chercher de l’eau.

La manière la moins dangereuse de s’emparer des lionceaux vivants, consiste à profiter de l’absence du lion et de la lionne. Autrement il faut abattre le père et la mère.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article