Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Résultat d’images pour lecon de piamoMme Ledoux déroula son morceau de musique, le mit sur son piano. Elle contempla un instant, avec les yeux attendris le titre : ‘’ Les enfants  ’’  , de Massenet. Puis ses doigts coururent  sur le clavier et, de toute son âme, avec toute la force de sa voix pointue et aigrelette, elle commenca à chanter :

- on ne devrait jamais faire aux enfants….
- Maman, fit près de lui une petite voix suppliante, j’ai faim…c’est l’heure de mon goûter….
-…Nulle pei-ei-ei-ne même légère, continua madame Ledoux.
- Maman, j’ai faim, maman il est quatre heures…
-…Ils sont si doux…
- Maman, répond-moi, maman, je veux goûter, glapit le petit, exaspéré de l’attente qu’on lui faisait subir.
Madame Ledoux se retourna sur son tabouret de piano  et envoya à son fils une magistrale gifle. Cela ne le calma point, bien au contraire. Aussi lorsque Mme Ledoux s’apprêta à reprendre :…doux, ces innocents…, elle fut interrompue par des clameurs.
Alors elle n’y tint plus. Elle empoigna rudement le petit, lui administra, sur le derrière, une vigoureuse correction. Puis, sa rage apaisée, elle l’emporta, hoquetant, sous le bras, et le déposa sans douceur dans le cabinet de débarras dont elle referma la porte à clef. Et elle notifiait :
- Tu resteras là jusqu’au dîner, et tâche que je ne t’entende pas pleurer….
Pendant que le gosse apeuré sanglotait dans son placard, Mme Ledoux, la conscience tranquille, revint à son piano. Et sûre de ne plus être dérangée, elle reprit :


‘’ On ne devrait faire aux enfants
Nulle peine même légère ‘’

Mercredi 27 septembre 1922 -

Tag(s) : #Almanach Vermot

Partager cet article

Repost 0