Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par dix vins blog

Fichier:Guesclin retrato.JPG

                                                         Bertrand Du Gusclin -( 1320 -1380 ) fait connetable de France par le roi

 

 

C'est le 17 juillet 1320 que naquit à Rennes le célèbre breton Bertrand Du Gueslin, dont le nom est toujours resté populaire.

Ce grand capitaine qui toujours guerroya, ne fit jamais de longs séjours à Paris, mais il y eut cependant pignon sur rue.

Lorsqu'il fut nommé connétable, il acheta un hôtel rue de la Verrerie, qui était alors le centre du quartier de l'aristocratie et de la bourgeoisie opulente, et se trouvait à égale distance du Louvre et de l'Hôtel Saint- Paul, les résidence préférée du roi Charles V.

Mais Du Guesclin était fort peu au courant des charges dont étaient grevées la plupart des propriétés parisiennes; aussi fut-il fort étonné de se voir réclamer 200 francs d'or par les chanoines de Saint-Merri. Il paya, mais peu après les religieuses de Saint-Antoine réclamèrent à leur tour une redevance et de leur côté les chanoines de l'Eglise de Paris exigèrent une rente annuelle de dix sols !

Le farouche breton exaspéré refusa de s'acquitter des redevances et déclara qu'il ne payerait rien " tant que le roi aurait des guerres à soutenir ".

Cette réponse est consignée dans une note des clercs de l'église de Paris en date de 1378 et le comptable de messieurs les chanoines a mélancoliquement écrit en regard de la somme due : " Donc, ici, néant ".

La bataille d'Auray

D'autre part un document relevé sur les registres consulaires de Montferrant  (Puy-de-Dôme ) près Clermont mentionne que la dépouille mortelle du connétable fut bouillie avant d'être inhumée " sans doute en raison de la chaleur qui avait commencé à décomposer le cadavre " indique l'auteur.

Extrait des regitres consulaires de Montferrand, près Clermont( traduction )

 " Le même jour Mgr de Berry nous envoya une lettre fermée en laquelle était contenu que le corps de M. Bertrand, connétable de France, nous vouliassions le recevoir et venir à son devant en procession et cela voulussions ainsi faire notre honneur de lui, car ledit Mgr Bertrand le valait bien et plus encore s'il avait vécu.

Au messager pour son vin, quatre sols. Le même dit jour firent prendre à Clermont huit torches qui pesèrent 24 livres de cire pour mettre autour du corps du sieur Bertrand lequel fut porté chez les frères mineurs et lui fut bouilli  dans l'eau et ostée toute chair des os et fut ensevelie dans la glaise et fîmes bien notre devoir envers ledit corps. Ainsi comme Msg de Berry nous avait écrit, le même dit jour fut donné le présent de la ville aux seigneurs et chevaliers qui conduisent le dit corps. "

 
 
  
Almanach Vermot - 1922 - Calendrier historique : Bertrand Du Guesclin

Commenter cet article