Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par p Guillaume

Retour tout au long de l'été de la belle rubrique cinéma de Philippe Guillaume qui nous permet de découvrir ou redécouvrir le Cinéma hier, des films en noir et blanc... des " vedettes "   des années 30 à 60...Retour sur le cinéma de papa qui sentait bon le parfum de l'ouvreuse et celui de la glace de l'entracte... A déguster chaque vendredi de l'été.

Regard  porté sur les apparences sensibles, modulation de la lumière autour des corps et des visages, le cinéma , à l'instar de la peinture et de la sculpture, comprend l'érotisme dans ses prémisses mêmes.              
              
Résultat d’images pour Von Stroheim Déjà dans les années 1910-1920 à Hollywood, l'esthétique de Von Stroheim se référait de manière quasi explicite à Sade tandis que l'hypocrite moralisateur De Mille flagellait les belles chrétiennes avant de les livrer en haillons aux fauves affamés.

 

Il était dans la logique du 7ème art de hisser la femme sur un piédestal et de lui vouer un culte fervent qui prit le vilain nom de star System.The da Bara, Pola Négri,et plus tard Gréta Garbo, en recourant au fétichisme pour promettre les pires tourments à leurs victimes masculines, méritèrent le nom de  "vamp " femelle du vampire.


Résultat d’images pour Gene Tierney,Des années 40-50 émergea heureusement un type féminin auquel le climat sensuel et onirique du film noir allait offrir un superbe écrin. Lauren Bacall et Ava Gardner n'humiliaient plus les hommes mais s'imposaient à eux en alliant une farouche volonté d'indépendance et un troublant pouvoir de séduction. C'est dans ces années là que  Laura , incarnée par Gene Tierney, devint l'allégorie même de la fascination cinéphilique.

Le spectateur s'identifiant au détective et au dandy du film de Preminger construisait l'image sublimée et idéalisée d'une femme dont la vérité lui échappait; et, quelque 60 ans et trois générations de cinéphiles plus tard, nous nous souvenons encore de la journée qui suivit la mort de Laura..

          

Commenter cet article