Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Trois heur’du mat’ mort tout entier, J’suis moins av’nant qu’unn’piol’hantée ! C’est le comptoir qui m’tient debout J’ai l’air d’une épave en chantier… Nuit embrasée par les deux bouts, Plus d’lignes droites… Plus du tout… Trois heur’du mat’en plein été,...

Ceci se passait au temps où les riches n'étaient pas trop fiers et savaient user de leur richesse pour donner quelquefois un peu de bonheur au pauvre monde. En vérité, ceci est passé depuis bien longtemps. Laou ar braz était le plus grand propriétaire...

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>