Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

 

La légende de l'étourneau

L 'étourneau est ce petit oiseau si bavard si bruyant qui vit dans des trous d'arbres et se déplace en bande fort nombreuses.

 

Il est de taille moyenne, avec un bec jaune pointu et un plumage tacheté. Les plumes noirâtres ont des reflets métalliques, bleus, verts et violets. Après la mue estivale, la livrée est tachetée car l'extrémité des plumes s'éclaircit. Ces marques sont plus nombreuses chez les jeunes. Au printemps, le plumage est plus foncé, car les marques claires ont disparu par usure et le mâle a l'air plus coloré que la femelle, avec un fond bleu vers la cuisse. En automne, son plumage se couvre de nombreuses pointes blanches très caractéristiques. Son plumage nuptial, dépourvu de pointes blanches, se teinte de reflets vert et violacé. Reconnaissable en vol à ses ailes triangulaires et pointues.

Les étourneaux vivent en bandes une grande partie de l'année. En groupes, ils envahissent bruyamment les mangeoires. Après la reproduction, ils forment de vastes dortoirs ; le soir, on entend leurs cris quand ils se rendent aux points de rassemblement.

Très fréquent dans les jardins des zones rurales ou urbaines et dans les régions cultivées plantées d'arbres, dans les bois clairsemés de feuillus ou mixte.

Après cette leçon de choses revenons en à notre légende.

Le chant de l'étourneau est très varié avec de nombreuses imitations et pas seulement des autres oiseaux, comme le loriot, la buse, le faisan, la chouette hulotte et le courlis cendré, mais aussi de sons naturels ou produits par l'homme : téléphones, des sonnettes des portes d'entrée et même des sonneries d'alarme !

On dit qu 'il y a fort longtemps l'étourneau connaissait le langage des humains comme certains animaux. Pour cela il était très proche des hommes et communiquait avec lui. Ainsi il les avertissaient du changement de temps, d'un vent violent, d'un intrus dans la maison de la présence d'insectes, de moustique de l'arrivée d'une maladie ou d'une mauvaise nouvelle.

Il avait pris une telle place auprès des hommes que les animaux en furent jaloux. Les étourneaux se moquèrent d'eux mimèrent leurs cris et même les pourchassèrent en les piquant.

Dame nature intervint alors pour stopper ce chaos et ce désordre

-Chacun doit garder sa place ! Dit elle sévèrement : les humains, les  maitres de la planète et des animaux ; les animaux :  compagnons de l'homme mais aussi nourriture pour eux ;  les oiseaux protecteurs de la nature, messagers des beaux jours, mangeurs de serpents d'insectes …

Elle supprima le langage commun « homme-animal « pour tous les animaux et notamment pour les étourneaux ,Cependant elle ne put leur enlever toutes leurs facilités d'imitation, dont ils jouissaient depuis des siècles . Les étourneaux  gardèrent leurs facultés d'imitation comme le bruit de l'eau, le chant de la hulotte, du rossignol des autre oiseaux, le grincement d'une porte, d'une scie....

Depuis les étourneaux n'ont pas renoncé à leurs dons d'interprétation des divers sons et voix de la nature et des hommes  et aujourd'hui ils peuvent à merveille reproduire le son d'une sonnerie, téléphonique ou la cloche d'une d'habitation,  de petits sons ressemblant fort à des  exclamations ! 

Alors si vous avez un secret à confier à la foret ou a un arbre, faites attention de ne pas vous trouver près du nid d'un d'étourneau car il serait bien capable d'enregistrer votre secret et de le diffuser dans le vent à  la terre entière    !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article