Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Se poser 
dans le guet-apens
de toi, 
amour dolente, 
piège d'encodage, 
décollage tapissé, 

attendre le viol 
mathématique, 
me laisser enfermer 
dans le creux 
de tes jambes, 
à genoux ouverts 
en la clôture flèche, 
à la calende logique
de ton ventre; 

happe-moi, 
jouis-toi, 
ébauche le fer, 
dérobe l'acier, 
de ce que de moi 
tu prendras librement, 
donne et prends 
ce que tu avais prévu;

tu as tant de vouloir 
et moi tant 
de lâcher-prise, 
tant de laisser-aller, 
tant de vertiges 
d'ouverture 
sers-toi  
copieusement. 

La vie ne dure pas, 
minuit l'heure qui crame, 
minuit l'heure du crime, 
minuit l'heure du râle 
minuit l'heure du drame, 
minuit l'heure du brame, 
j'y ai hâte 
je m'y hâte d'aise. 

Abandonne-moi 
au talus de la mare, 
je suis mûr pour mourir 
en ton flanc rauque, 
me donner au bûcher 
me brûler à tes planches 
de concert et de larmes, 
d'envol et de doute, 
j'enclos en ton pré 
je pelisse à ta joie, 
je plisse à ton sein, 
je bois à tes veines, 
je plante en ton sang, 

sème-moi en tes terres 
nais-moi de ton antre 
de ton nid d'abandon... 

J'en tomberai 
et bien sûr, 
je survivrai...

 

Photo Julie Ladret

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article