Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Quelque part dans un monde que nul ne pénètre, au milieu de hautes herbes,
De joncs – gardiens de cette paix – avec au milieu d’une étendue d’eau,
Un petit îlot, refuge de quelques roseaux, où quelque oiseau se repose
D’un long périple ou se remet en question dans une histoire qui bat
Des ailes…
Là, juste là, existe le monde de la mare enchantée.
Une petite avancée, sur pilotis, permet au seul scarabée qui l’a trouvé
D’aller plus avant, tout au bord de l’onde qui chuinte doucement.
Et puis, là, il y a un vieux banc vermoulu qui est riche des
Amours qu’il a entendu se dire et se partager en offrant un repos aux
Amants.
Fier de sa hauteur, monsieur Chêne protège tout et tous de sa
Grandeur, ses feuilles apportent une apaisante fraîcheur quand le soleil
Brûle de tous ses feux, verdure et vie.
Ses racines enlacent, et veillent sur un petit coffre de bois, humble
Et doux, patiné par le temps … son contenu est à lui seul un trésor.
Ecoute, penche-toi que je te dise à l’oreille ce qui l’habite…
…bien au creux de son cœur, ce coffre cache des milliers de bisous
de toutes les couleurs, de tous les parfums et de toutes les musiques,
puis mille parchemins où de toutes petites pattes ont déposé des mots
magiques, tendres et vivants pour empêcher une fleur, un nénuphar,
si simple, de mourir, de faner…
Il vivait là, sur cette mare, un nénuphar aux couleurs tendres, au parfum
Discret, voguant au fil d’une onde calme et solitaire. Un soir, une douce musique
Fit trembler ses pétales, juste un petit bruit…. un bruissement d’ailes et là, tout
Près, au bord de l’eau qui le portait, doucement trottait un petit scarabée vert, irisé,
Où mille lumières se reflétaient sur son dos !
De ce jour, plus rien ne sépara le scarabée et son nénuphar.
La distance, l’eau qui coulait entre eux, le temps, les silences, rien ne les empêchait
D’être l’un pour l’autre.
Même si le temps construit une barrière tout autour de leur mare magique,
Rien, personne, ne viendra souiller ces lieux où la vie n’est qu’une douceur
A partager entre un insecte et une fleur……….

le blog change d'adresse mais reste accéssible sur Overblog ...désormais habituez- vous pour nous suivre c'est :  https://ledixvinsblog.wordpress.com/

ou taper ledixvinsblog wordpress dans GOOGLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article