Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Le 11 mai on va nous "déconfiner" (j'adore ce terme  de  "nous") et pour cela on nous donne des conseils, des avis éclairés (par les gens qui eux n'ont à l'évidence jamais changé une ampoule) sur l'utilisation de la seule arme ("nous sommes en guerre") quasi efficace contre le vilain Covid 19 (la Rendisivir tant vantée par Lacombe et Giléad s'avérant sans effet sur ledit virus ...) avec les tests (oui mais quand ? et pour qui ?) je veux parler du MASQUE... pas le FFP2, pas même le chirurgical... Non, non la serpillière  qu'on veut nous vendre entre 3 et 15 euros pièces suivant son efficacité (maximum 70% :  je ris, je pleure) parce que, bien sûr, fidèle à son incompétence, son incurie et son mépris notoire pour son  peuple, notre gouvernement ne l'impose pas (ce qui constitutionnellement l'obligerait à nous le fournir gratuitement) mais nous incite fortement à en porter un.
 On sait déjà que, si certaines mairies, régions, auront des masques gratuits (1 par personne : je ris, je pleure) pour leur population, pour d'autres sera la grande débrouille  (exemple :   La commande de 2000 masques réutilisables qui avait été faite par la municipalité de Noirétable, ne sera pas honorée. Ils n'arriveront jamais. La Mairie, une des seules à avoir anticipé ce besoin vital n'y est pour rien, l'usine ne peut juste pas fournir ).

Car évidemment il n'y en aura pas pour tout le monde ! Pourquoi ? Parce que rien n'a été fait pour anticiper. Le gouvernement, depuis plus de deux mois, navigue à vue, tout comme les "médecins experts" (je ne parle pas de mon médecin traitant qui est un homme formidable tout comme ses confrères. Tous payent un lourd tribut et ne sont même pas considérés) qui, entre querelles d'egos (occupés à faire le buzz sur et dans les médias) et contradictions permanentes ne savent rien mais parlent de tout et son contraire..

Pour preuve ces deux médecins experts qui s'extasient devant la vidéo de Parisiens dansant sur du Dalida pendant le confinement, trouvant qu'il n'y a rien de bien grave là-dedans. Mais ce sont les mêmes qui pointent du doigt les cités populaires. Franchement, je vous le dis : "j'ai la gerbe" et tant pis si je suis politiquement incorrecte. Car si je peux comprendre que danser dans le XVIIIe arrondissement "c'est pas bien grave"(dixit un médecin sur LCI) alors pourquoi serait-il dangereux de faire du basket à la Courneuve ? 

 Au final beaucoup n'auront pas de masques le 11 mai (on parle de 800 millions de masques nécessaires  par semaine pour la France). C'est d’ailleurs devant cette incapacité à fournir cette protection (la seule pour l'instant à protéger du covid avec le lavage des mains) que le gouvernement ne le rend pas obligatoire (sinon c'est à lui qu'incomberait la responsabilité de le fournir à la population).

Encore une fois les précaires, les fragiles, les travailleurs pauvres, les familles nombreuses seront les laissés-pour-compte parce qu'un masque entre 3 et 15 euros, selon son pouvoir de filtration et sa qualité, ça fait un sacré budget (4 personnes pour 30 jours avec masques réutilisables 15 fois à 5 euros unitaires, sachant qu'il en faut 2 par jour - une fois qu'on l'a touché faut le changer) soit pour un mois un minimum de 80 euros.  Et pour certains qui n'arrivent même plus à nourrir leurs gosses acheter un masque, c'est juste impossible.  De même, s'il n'est que fortement conseillé par le gouvernement, ça veut dire :  si dans l'espace public il n'est pas obligatoire, cependant, les transports en commun, magasins etc pourront eux l'exiger sous peine de s'en voir refuser l’accès...

Merci LAREM vous êtes pitoyable !

Elsapopin ( encore une fois ces propos n'engagent que moi )

 

Les petites vignettes de l'actu pour rire malgré tout

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article