Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Le jeudi 9 mai, Poutine va commémorer la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie (75° anniversaire). Et le 23 août, est-ce qu'il fêtera le 81° anniversaire du pacte germano-soviétique ?

Désolé de vous parler encore une fois d'ARTE Regards mais est-ce ma faute si la plupart des sujets traités sont passionnants et nous font découvrir plein de petites histoires ( souvent dramatiques comme vous allez pouvoir en juger) à l'intérieur de la grande ? Au fait, l'émission est diffusée du lundi au vendredi (sur ARTE, vous vous en doutiez), entre 13 heures et 13 heures 30. Le mardi 10 mars, donc, le sujet était intitulé " Colonia Dignidad ". Il s'agit d'une communauté cruellement sectaire installée en 1961 au Chili par un pasteur, ancien nazi pas du tout repenti, du nom de Paul Schäfer.

L'endroit a servi également de camp de détention pour opposants à Pinochet ( 200 prisonniers chiliens torturés ). Entre monstres, il faut bien s'entraider. Tortures ( quelquefois à mort ) sur les Allemands aussi, dans un lieu dénommé " la cave aux pommes de terre ", abus sur mineurs, électro-chocs. Le tableau habituel. En fait, la secte avait vu le jour en 54 en Rhénanie mais Schäfer a préféré s'exiler ( on se demande pourquoi ). La colonie, cyniquement baptisée " Dignidad ", s'étendait sur 13 000 hectares. Les membres travaillaient 7 jours sur 7, 16 heures par jour et 365 ( ou 366 ) jours par an. Et, bien sûr, sans le moindre salaire. Donc, sans droit à la retraite non plus. Schäfer s'est enfui en 97, il a été arrêté en 2005 et il est mort en captivité, en 2010, sans manifester le moindre remords.

Dans le reportage, on peut voir et entendre d'anciens détenus qui, eux, ne parviennent pas à contenir leurs larmes. Le pire, c'est que le camp a été transformé en un lieu touristique sous le nom de Villa Baviera où l'on peut boire de la bière, déguster des plats allemands. La cave aux pommes de terre est devenue un atelier de menuiserie. Parmi les résidents actuels, se trouvent d'anciens collaborateurs de Schäfer qui ont échappé à la justice. Les touristes peuvent visiter la maison où certains ont été torturés, violés. Les anciens détenus ont toutes les peines du monde à obtenir une aide financière du gouvernement allemand. Il a fallu attendre 2016 pour que le président de la République fédérale fasse un geste. Il faut dire que l'ambassade teutonne, à l'époque, non seulement était au courant de tout mais a même renvoyé des candidats à la fuite dans les griffes du gourou.

Il me reste un petit peu de place pour écrire quelques lignes sur le coronavirus. Difficile d'y échapper. Ce qui m'a frappé et choqué, ce sont les deux discours de Zeus dans lesquels il en appelle à l'unité ( les premiers avec les derniers de cordée ? ) et fait part de son admiration pour le travail des soignants. Il m'a fait penser à Harpagon qui demandait à Maître Jacques de lui faire bonne chère avec peu d'argent. Des soignants qui, pour leur part, se dépensent sans compter leur peine ni leurs sous, faisant l'admiration de tous. Merci à eux!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article