Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

PROMESSES…PROMESSES.

A l’approche de l’élection municipale vous avez entendu de nombreux discours, j’ai essayé de me mettre dans la peau d’un candidat pour vous présenter mon programme. A lire à haute voix pour l’authenticité.

Jean-Paul Clair

 

Avec mes adversaires vous avez eu différents sons de cloche, mais je me présente à vous comme un battant, et avec moi vous allez entendre une autre cloche.

J’ai besoin de vos voix si vous voulez que je puisse faire entendre la mienne.

Les élus sortants nous ont fortement déçus, il est grand temps qu’ils laissent à d’autres la possibilité de le faire à leur place.

Si l’on ne s’est pas rendu compte plus tôt des inégalités, c’est parce qu’on s’en aperçoit seulement aujourd’hui.

Notre municipalité devra s’enraciner profondément dans la commune, comme un chêne dont nous serons les glands. Je souhaite devenir un maire d’aujourd’hui et faire oublier les maires d’alors.

Certains prétendent que l’élu bénéficie d’avantages non officiels … Je ne veux plus l’entendre dire et je m’engage à l’avenir pour que cela ne se sache plus ! Si je ne dispose d’aucun moyen, je les emploierai tous, et même si je ne promets rien je tiendrai parole. Il faut se dire que si nous ne réussissons pas nous risquons d’échouer.

Il se peut que je ne fasse pas tout ce que j’ai dit, mais cela sera largement compensé par tout ce que je ferai sans vous le dire. Cependant une réunion d’information aura lieu tous les 20 jours le lundi.

L’agrandissement du cimetière est indispensable, le projet a été maintes fois enterré, nous allons l’exhumer. Nous creuserons toutes les solutions en ne faisant aucune concession. Nous allons nous comporter comme une vraie commune et non comme une fausse commune !

Nous y installerons l’eau courante pour la plus grande satisfaction des habitants.

Jusqu’à présent le cimetière était saturé, les morts pouvaient rester mais les vivants devaient trouver de la place ailleurs.

La nouvelle morgue sera installée dans un coin où la vue est magnifique.

Pour protéger le petit commerce, nous délimiterons un périmètre où les grandes surfaces ne pourront pas agrandir leurs rayons.

Notre matériel d’assistance respiratoire est à bout de souffle, il faudra lui donner un air neuf.

Les cours de danse classique seront dispensés aux heures de pointe.

Pour éviter les incendies il faudra installer des cendriers dans des endroits où il est interdit de fumer.

Les agissements de certains de nos concitoyens étant répréhensibles, nous allons créer des taxes dissuasives, en espérant qu’elles n’atteindront pas immédiatement leur but avoué, car nous aurons bien besoin de cet argent …

Nous allons surveiller les bons à rien qui sont capables de tout, et les désordres de la nuit ne seront plus à l’ordre du jour.

Les nouveaux arrêtés seront applicables à tous ceux qui voudront bien s’y soumettre.

Il ne faut plus que les usines stoppent leur production pour produire des chômeurs. A tous ceux qui redoutent un vrai travail, nous allons proposer un emploi.

Pour dynamiser les services administratifs, il faudra aller à la chasse … aux tatillons.

Les plus aisés ne doivent plus être les seuls à jouir … de la vie. Il faut mettre le plaisir à la portée de toutes les bourses, et je suis prêt à me motiver pour redresser la situation.

Pour les fêtes de villages les soldats du feu seront à côté de leurs pompes.

Chaque année il y aura une foire aux ânes, je peux d’ores et déjà vous assurer de ma présence.

Les agriculteurs livrant leurs vaches à des taureaux non admis pour la monte, seront poursuivis comme complices.

Nous demanderons au club naturiste de nous présenter tous ses membres actifs.

Pour venir en aide aux personnes nécessiteuses, le maire actuel avait mis en place un fonds de solidarité. Qu’elles soient rassurées, avec moi elles continueront à toucher le fonds.

Les problèmes importants devront être solutionnés rapidement, et pour reprendre une expression populaire, nous n’allons pas perdre notre temps à « enculer les mouches », d’autant plus que l’on n’est même pas sûr que ça leur fasse plaisir.

Pour l’instant, le terrain de football n’est qu’au stade de projet, nous allons en faire un but, même si pour cela il faudra exproprier le garagiste qui devra transférer ailleurs sa surface de réparation.

On peut envisager un complexe sportif puisque nous n’avons pas de complexe. Je ne sais pas ce qu’espèrent les sportifs, mais en attendant ils peuvent toujours courir.

Une piste cyclable sera mise à la disposition des adeptes de la pédale. Nous leur apporterons notre soutien car, jusqu’à présent, ils n’ont jamais été trop aidés …

Le patin à glace sur l’étang sera interdit hiver comme été.

Si vous avez des suggestions à nous faire, écrivez–nous, nous vous contacterons, mais nous ne répondrons pas aux lettres anonymes !

Des propriétaires de garages demandent la pose de miroirs pour accéder plus facilement à la chaussée. Le sujet mérite réflexion et nous allons voir …

Pour obtenir une meilleure circulation, nous allons améliorer la fluidité de nos artères et notre détermination ne sera pas vaine.

Beaucoup se plaignent sans doute à juste titre de la rigueur du ralentisseur de l’artère principale. Nous allons en revoir le profil pour aplanir cette difficulté. Je pense ainsi rendre service en particulier à cette dame qui conduit et va chercher ses enfants à l’école, et dont le mari nous a écrit : « Ma femme se fait sauter quatre fois par jour et ça lui fatigue le coccyx ! ».

Toutes les mesures pour réduire la vitesse sur le grand boulevard n’ayant donné aucun résultat, nous allons inciter les prostituées à s’y installer puisqu’on sait que c’est la seule chose qui puisse faire ralentir les voitures.

J’en appelle à toutes les électrices et à tous les électriciens. Votez pour moi : « Les élections, c’est fait pour qu’on puisse choisir les moins pires ! ». Fort de mes idées J’ai toujours été un convaincu, cette fois je serai vainqueur.

 

UN COUP DANS LE RETRO

Un Jacquet…Aimé !

 

L’IMAGE DE LA SEMAINE

Elle a bien une tête à s’appeler Marguerite… Et on effeuillerait bien la Marguerite ! (source internet)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article