Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Au soleil, loin d’ici, sur une petite île,
Venait de pondre un crocodile.
Et très vite les œufs éclosent dans le sable
Et les petits monstres veulent passer à table.

Ils ouvrent les râteaux leur servant de mâchoires
Et attendent que leurs parents y fassent choir
Vers blancs, mouches crevées, boyaux, fiente des mers:
Tout ce que peut donner le grand cœur d’une mère.

Or, parmi les petits, très tôt, dès le berceau,
L’un a le cou plus raide et se dresse plus haut
Ou son cri est plus fort, il bouscule ses frères:
Eh bien, c’est lui d’abord que nourrira sa mère.

C’est comme au restaurant ou chez votre crémier:
Celui qui crie plus fort est servi le premier ;
Plus il est chiant et forte tête,
Plus on écoute sa requête.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article