Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Je vous préviens tout de suite : dans ces coups de gueule, je ne vais pas parler de Greta Thunberg.

Pour 2022, Zeus craint une candidature à la Coluche, comme en Ukraine ( où Volodymyr Zelensky l'a emporté haut la main : 73% des voix ). Il est vrai que même Bigard serait plus marrant que lui.

Le voile porté par la mère accompagnatrice d'une sortie scolaire n'en finit pas de défrayer la chronique alors que la France a été éliminée en Coupe du Monde de rugby et que Brigitte Bardot a perdu sa petite sœur !

Les Kurdes n'étaient pas aux côtés des Américains en Normandie, a déclaré le petit-fils de clandestin pour justifier le retrait de ses troupes de Syrie. C'est vrai et l'on se demande pourquoi les « justes » ont sauvé des Juifs alors que ceux-ci, autant que je sache, n'étaient pas à Gergovie.

De temps en temps, dans les JT, on nous parle des Rohingyas qui se font massacrer en Birmanie. De temps en temps seulement. L'Asie, c'est tellement loin et on a tellement d'autres préoccupations ! Le mardi 22 octobre, ARTE a eu la bonne idée de diffuser deux reportages sur la question.

On sait que le premier ministre s'appelle désormais Aung San Suu Kyi, cette opposante assignée à résidence pendant 20 ans, qui obtint le Nobel de la Paix en 1991. Alors, comment expliquer que le génocide se poursuive ? La junte militaire au pouvoir 50 ans durant a seulement fait mine de se se mettre en retrait pour laisser place à un régime démocratique et échapper aux sanctions économiques. En réalité ce sont toujours les généraux

qui gouvernent. Ceci dit, même si Aung San Suu Kyi n'a pas les coudées franches, elle pourrait au moins protester au lieu d'accuser de désinformation les dirigeants étrangers. À une ex-amie qui l'interroge sur le sort des Rohingyas, elle botte en touche en disant que la question est très complexe.

De quoi les Rohingyas sont-ils coupables ? D'être musulmans dans un État majoritairement bouddhiste, d'avoir été aux côtés des Anglais dans les années 40, lors de l'indépendance du pays et, accessoirement d'occuper un territoire riche en nickel, en uranium, en pétrole et en gaz. Ils vivent dans une petite province près du Bangladesh, l'Arakan. Province dans laquelle on installe de plus en plus d'autres Birmans, de peur d'un imaginaire grand remplacement (même si le terme n'est pas utilisé), alors que d'autres ethnies peuplent également l'Arakan. On chasse, on tue

sans pitié les Rohingyas, on brûle leurs maisons, on abat les hommes, les bébés (que l'on jette dans l'eau ou dans le feu). On viole les femmes avant de les trucider aussi. Les habitants de la province qui ne sont pas Rohingyas sont cordialement invités à participer à la tuerie et ils ne s'en privent pas.

Selon l'ONU, c'est le peuple le plus persécuté au monde. Mais encore une fois, n'oublions pas que la sœur de BB a succombé à un cancer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article