Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

le verbe du poète
négligence d'une table de bar
le bout de papier griffonné 
au fond de la poche 
taché d'un océan bière 
allonger les jambes 
se sentir bien 
la nuit fut vaginal
peau essorée d'un trouble ancien
sourire 
boire
bras d'honneur 
le mot du poète
celui qui refuse
gueuler ?
le bout de papier griffonné ne passera pas ton ventre
rentrer faire une lessive
haute température
peau essorée d'une bataille
se sentir bien 
sourire
allonger mes jambes 
dire je enfin
boire 
et je trouve que le temps qui est passé sur moi me va bien 
gueule d'ange des années qui défilent
revoir mon vocabulaire 
employer les mots des poètes 
ceux qui savent 
faire plaisir aux filles
et ignorer les hommes
me sentir bien 
boire 
et chercher un bout de papier griffonné au fond de ma poche 
taché d'un océan de bière
la nuit fut érectile 
trente ans d'amour et mon sexe te va toujours bien 
à ne rien comprendre
les femmes et leurs mystères 
apprendre à dire je enfin
allonger mes jambes 
boire 
me sentir bien
une femme fleurit à la table à côté 
lui parler des mots des poètes 
commencer par lui dire toi...
bafouiller le reste n'aura aucune importance 
il suffit de raconter une histoire de deux mille ans 
et ne pas lâcher ses yeux
la littérature fera son supplice 
parler beau 
vous êtes poète
te dira-t-elle 
et toi tu lui mentiras 
les hommes mentent toujours 
c'est ce qui leur permet de continuer demain
celui qui te dit le contraire 
est un menteur
...ou un salaud
boire 
détendre mes jambes 
j'ai griffonné des mots 
bout de papier 
bout d'océan 
peut-être 
j'ai la croyance du poète
et le relent du mot qui va avec 
négligence d'une table de bar 
ou d'une femme partie trop tôt
détendre mes jambes 
comme j'ai détendu mes illusions
je vieillis avec une gueule d'ange 
et les saisons sont belles sur les jambes des femmes
ma peau essorée par ta peau 
et finir par mon amour
pour compléter le poème
et rassurer le poète

" Finir " Photo Arkel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article