Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

Il y a quelques semaines j'ai reçu un magnifique cadeau, un recueil de poésie mais pas n'importe lequel, celui d'une guerrière, d'une " amazone ", d'une amoureuse de la vie qui trace son chemin d'ombre et de lumière avec force et détermination, ce livre c'est celui de Parme Ceriset, une amazone qui a su repousser la mort qui rôdait près d'elle depuis si longtemps et qui croque la vie car mieux que personne elle sait le bonheur qu'il y a à savourer la vie  et que  la saveur de l'aube a le goût du bonheur et de la liberté ! Des textes magnifiques,  empreints de joie de vivre, de liberté, d'amour,  de passion même comme un pied de nez à cette maladie mortelle qui rôde comme un serpent malveillant mais que Parme Ceriset a  finit par apprivoiser...pour s'en faire une alliée, une force vive et finalement la vaincre ! Ce recueil m'a bouleversée, sans doute parce que qu'il a éveillé en moi certains échos et que je partage avec Parme cette merveilleuse saveur de l'aube dont je savoure chaque matin la beauté.

Elsapopin

 

Depuis les premiers scintillements de l'aube, j'ai marché sur un chemin caillouteux.

j'ai avancé sur les méandres du destin, de la maladie qui vivait en moi., et l'enfant que j'étais à appris à aimer.  Oui je l'ai aimée, cette compagne étrange, car elle faisait partie intégrante de mon être. Elle a forgé mon âme et ma combativité. Je lui dois d'être ce que je suis aujourd'hui, une goutte de passion dans l'océan de la liberté. J'ai grandi entourée d'amour, de regards d'oxygène que je n'oublierai jamais.

j'ai vécu, j'ai voyagé, j'ai aimé, j'ai souffert, j'ai connu des instants  de vie d'une incomparable intensité. J'ai étudié la médecine et je l'ai exercée. 

Pendant quelques saisons, j'ai soigné les corps et les âmes, j'ai offert mes sourires au chevet des mourants.

Ma santé s'est fanée peur à peu, je suis presque morte et j'ai survécu, grâce à des magiciens de l'impossible, et à cet homme qui m'a offert son souffle et que je ne pourrai jamais remercier. J'ai cueilli cette incroyable renaissance, j'ai pu redécouvrir le sens des mots courir et voler.

Puis la vie a entaillé mes ailes. Elle m'a arraché certains êtres qui étaient les piliers de mon Eden de sérénité. Les vagues les ont emportés au loin. de leurs regards, je n'ai gardé que quelques franges d'écume perdues au cur de l'immensité.

Vous pouvez commander le recueil sur Amazon, Decitre, Cultura, à la Fnacil est aussi  disponible au format papier et au format numérique ou encore auprès de l'auteur ( Page facebook Parme Ceriset ).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article