Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Les Urgences sont en grève depuis  cinq mois déjà et qui en parle dans les médias ? Personne ou presque : un petit entrefilet de temps en temps comme si finalement ce n'était pas si grave...Sauf que sur les 640 établissements publics français qui comptent un service d'urgence près de la moitié sont en grève ( 296 au 23 août ) et que les 70 millions d'Euros de madame Buzyn, ministre de la santé , n'ont rien changé à la donne, ni même les 100 euros net de prime pour les infirmières et aides soignantes des urgences. Et pour cause contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire ( c'est juste une question d'argent ) si les urgences sont en grève c'est surtout pour dénoncer le démantèlement de l’hôpital public dont les Urgences sont la vitrine.

En  moins d'un an ce sont 100000 lits qui ont disparu de nos hôpitaux qui en comptent désormais moins de 400000 ! La fermeture des petites unités ( maternités, hôpitaux de campagne ), les réductions drastiques de personnel, le manque de moyens en matériel, la fréquentation des urgences ( en 20 ans  elle a  doublé, mais le personnel, lui, a diminué ) avec en 2017 plus de  21,4 millions de passages enregistrés, tout ça donne une idée d'un tableau plutôt alarmant de l'état de l’Hôpital public en France et surtout d'un manque flagrant de volonté de la part des gouvernements successifs et actuels d'y remédier. 

Les personnels sont à bout de souffle, l’hôpital est moribond, quant aux malades, certains attendent des heures, voire des jours dans les couloirs avant d'être soignés ( « A Saint-Quentin, le record de Saint-Etienne a été battu hier, avec un patient de 70 ans stagnant aux urgences pendant six jours et douze heures ». ) 

Bien évidement on pourrait réduire de façon justifiée les patients qui viennent aux urgences et qui, pour beaucoup ( dieu merci ) ne sont pas en urgence vitale et donc pourraient bénéficier de soins de la part de médecins généralistes...sauf qu'on manque aussi de médecins généralistes, la profession ne fait plus rêver ( et je peux comprendre, quand je vois mon docteur, un type super, bosser 6 jours sur sept de 9 du mat à 21 h sans interruption je me dis que finalement son salaire il le mérite ! ) et certains départements sont devenus des déserts médicaux (  notamment dans les départements ruraux où on a supprimé depuis longtemps les hôpitaux de proximité, les petites maternités et les dispensaires...) et que si un cours d'anglais particulier se négocie à 28/35 euros de l'heure, la visite médicale, elle, stagne depuis des années à 22 euros ! Cherchez l'erreur !

Bref, ça va mal au pays de la Santé Publique et hélas au vu des réformes envisagées ( encore des suppressions de lits, de postes, de matériel ) on risque fort à terme de voir les cliniques privées ( c'est sans doute le but ) doublées  sauf que leurs prix, libres et parfois exorbitants ( pour exemple le HPL  de Saint Etienne ) ne seront pas à la portée de toutes les bourses et qu'il faudra  dans les années à venir avoir revenus et mutuelles en béton armés pour être bien soignés et ne pas crever dans un couloir d’hôpital faute d'argent et de personnel soignant... Triste constat au pays de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité...

Elsapopin

On se remonte le moral avec les  petites vignettes vachardes de l'actu de la semaine !

Radier du chômeur ça  fait baisser le chômage cqfd

Dans le même ordre d'idée...

 

 

Voilà, ils détruisent la planète mais peu importe ils ont trouvé leur mouton noir ( la petite Greta...) et ça marche !

 

 

et ma préférée de la semaine

Ca y est, le Royaume Unis a son clone ( ou clown ) Trump tout y est la connerie et le balai à chiottes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article