Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Je ne m'étais pas aperçu qu'Onfray avait des lunettes rectangulaires. Ça lui donne un air futuriste, quasiment posthumain.

Du philosophe à Greta Thunberg, il n'y a qu'un coup de gueule. On sait qu'invitée à New York, cette dernière s'y est rendue en bateau par souci de l'environnement. Un bateau sponsorisé par BMW ? Et alors ? Bien sûr, ainsi que je l'ai déjà écrit, on cherche la faille mais au moins, grâce à elle, on parle du climat et, comme l'a déclaré Yann Penfornis, constructeur d'embarcations, « si elle avait choisi de traverser l'Atlantique sur un tronc d'arbre, on l'aurait accusée de déforestation ».

En une seule journée ( le samedi 27 juillet ), chez le grand démocrate Poutine, on a arrêté près de 1400 personnes qui manifestaient pour qu'il y ait des élections municipales libres en septembre. Est-ce qu'il y aura assez de poison pour tout ce monde-là ? Exclu du G 8, devenu du coup G 7, suite à l'annexion de la Crimée en 2014, le président russe a eu droit à son G2 … à Brégançon, donc en vacances. Qu'est-il ressorti de cet entretien entre Zeus et le pote du Mammuth ? Apparemment rien. Heureusement qu'ils n'ont pas eu mauvais temps. Et puis ça a permis au deuxième de se foutre de la gueule de l'autre en lui balançant les Gilets Jaunes dans les dents.

»Le Canard » reparaît et tout est repeuplé. Deux infos glanées dans ce premier numéro post-Assomption : L'ancien du KGB n'a pas été le seul invité par Zeus. Pour la commémoration du débarquement en Provence, Bismuth et Pépère devaient être de la partie. L'un a boycotté ( comme s'il voulait snober un type qui fut son collaborateur, puis son ministre ). Quant à l'autre, le plus petit, il est venu et n'a pas manqué l'occasion de se distinguer, une fois de plus, par sa maîtrise de la conjugaison : « Je ne pouvais pas dire : « Excusez-moi, je ne suis pas libre, je fais du vélo ! Imaginez que j'aie répondu que je ne vienne pas parce que j'étais en vacances ». » Et encore, le journaliste ayant rendu compte de ces propos par écrit, on ne sait pas si la miniature a bien mis un « e » à « j'aie ».

Erdogan est obsédé par Gülen, l'imam en exil responsable, au moins dans son imagination, de la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016. Toute une flopée de Turcs, éditeurs, écrivains, journalistes, qualifiés de « complices de Gülen », ont été arrêtés ou, au mieux, interdits de publication. Et ce n'est pas tout : des livres de géométrie sont passés au pilon parce que dans un exercice il y avait une droite F – G (le prénom du prétendu terroriste, étant Fethullah ; des plaques minéralogiques de voitures de service portant les lettres « F » et « G » ont été modifiées. La « rue du Rire », à Istanbul a été débaptisée, Gülen signifiant « rire » en turc (ça ne s'invente pas). Et on a gardé le meilleur pour la fin : presque deux millions de manuels scolaires ont été retirés, simplement parce qu'on y trouvait une biographie de l'écrivain américain James A. Michener qui a eu le tort de naître en Pennsyvanie, l'État où vit actuellement Gülen ! La parano n'a pas de limites, le ridicule non plus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article